La qualité de l’accompagnement en PPO

Enseigner le PPO demande de l’ouverture et de la polyvalence, selon monsieur Éric Sinotte, enseignant de ce programme. Je vous invite à écouter son court témoignage enregistré lors du colloque sur l’approche orientante 2015.

Cette semaine je me suis rendue dans les Pays-d’en-Haut, à l’école Augustin-Norbert-Morin, située à Sainte-Adèle. J’ai rencontré monsieur Sinotte qui m’a partagé des idées pour enseigner le PPO.

Au début de l’année, je présente les notions de base en PPO, composantes et attentes de fin d’année du programme, les outils utiles (Repères, Répertoire PPO, dictionnaire des professions, guide CHOISIR) pour que les élèves puissent éventuellement s’en servir dans leur démarche exploratoire d’orientation.

Rapidement, je mets l’accent sur l’établissement et l’importance d’un bon climat de classe, car nous sommes dans un laboratoire d’orientation et les règles sont importantes pour relever ce beau défi pédagogique: écoute de l’autre, respect du matériel, rangement, etc. J’ai un code de classe clair et au besoin, les conséquences arrivent et le renforcement positif aussi! :)

Mes leçons sont progressives pour apprivoiser les classifications comme CLEO, CURSUS et bien sûr, en arriver également à parler de connaissance de soi à l’aide de la typologie professionnelle RIASEC de Holland.

Bien entendu, les démarches exploratoires d’orientation arrivent rapidement. Ce qui me permet d’exploiter différents thèmes selon les années, par exemples, les métiers de ma famille, les métiers de ma région touristique, des coups de coeur, un plan B, les métiers d’avenir, etc. Pour découvrir ces métiers, les élèves utilisent des coffrets-projets, Academos, etc. Je leur permets également de faire des stages d’un jour, de visiter le salon carrières, les centres de formation professionnelle. Ils sont alors plongés dans l’expérimentation, la découverte et la réflexion.

Selon mon expérience, le PPO est un atout pour le jeune, car il lui permet de découvrir l’ensemble des possibilités (métiers, professions, secteurs d’activité) et de réfléchir sur son potentiel, ses intérêts, ses valeurs, etc.  Notre approche en PPO est de placer le jeune au coeur de la démarche exploratoire d’orientation. En découvrant dans l’action les avantages d’une formation qui correspond à son profil personnel, l’élève sera certainement motiver à réussir!

Éric Sinotte, enseignant PPO, École Augustin-Norbert-Morin, Commission scolaire des Laurentides

 

Renouvellement du matériel des coffrets-projets PPO

Bonjour!

L’année scolaire tire à sa fin… Dans quelques semaines, les jeunes déserteront les murs de l’école. Il vous sera alors temps de penser à ranger votre classe et à la préparer pour la prochaine rentrée scolaire. Avez-vous pensé au renouvellement de votre matériel PPO?

Afin de vous aider à garder à jour le contenu des coffrets-projets accompagnant certains Guides d’activités PPO/CSBE, consultez les documents suivants :

Vous trouverez dans les documents ci-dessus une liste de matériel avec photographies, une liste de fournisseurs et d’autres informations utiles. N’hésitez pas à télécharger ces documents, à les imprimer et à les conserver pour consultations futures. Notez que ces documents tiennent compte des mises à jour réalisées sur les Guides des activités PPO/CSBE faites au cours des dernières années. Ainsi, certains articles présents lors des phases d’implantation du PPO ont disparu des listes ou ont été remplacés, tandis que de nouveaux se sont ajoutés.

Il est possible d’utiliser les sommes allouées au renouvellement du matériel périssable et MAO de même que les sommes allouées annuellement par le MEES aux établissements scolaires pour la réalisation du programme PPO.

En mars 2016, le Comité de validation des ressources pour le Répertoire PPO a procédé à une mise à jour préliminaire de l’information TIC nécessaire à la bonne marche du cours Projet personnel d’orientation (PPO) et à l’utilisation des Guides d’activités PPO/CSBE. Un document Google Drive a été conçu principalement pour les responsables des services informatiques des institutions scolaires. Les responsables pourront y retrouver une liste des logiciels, gratuiciel, fichiers, etc. qui devront être installés sur les ordinateurs des classes PPO pour permettre la bonne marche du cours PPO. Le document sera mis à jour périodiquement. Si vous êtes un enseignant du cours PPO, il serait apprécié que vous transmettiez cette information aux responsables des services informatiques de votre institution.

En terminant, saviez-vous que plus de 36 % des Guides d’activités PPO ne sont pas accompagnés de matériel physique (« coffrets-projets ») et sont facilement utilisables en classe? Pour en apprendre davantage, consultez cet article.

Bonne fin d’année scolaire!

 

IMG_5214-2Par Nathalie Angers, responsable du site du Répertoire PPO (ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur) et de la page Liens PPO (Commission scolaire de la Beauce-Etchemin), membre du Comité de validation des ressources pour le Répertoire PPO

 

À la traversée d’un désert blanc: un CO de Blanc-Sablon parle de sa pratique en PPO

935357_4372791652721_1884968289_nCette semaine, je me rends en Basse-Côte-Nord, dans le petit village pittoresque de Blanc-Sablon, dont le rivage est jalonné par des kilomètres de plages sablonneuses. Je m’arrêterai à la Commission scolaire du Littoral. Monsieur Charles Lasnier, conseiller d’orientation (CO), m’entretiendra sur la place de l’orientation dans le Projet personnel d’orientation (PPO) et me parlera de son expérience professionnel unique comme CO sur la terre d’oiseaux marins, de baleines et d’icebergs – un petit coin de paradis!

Charles Lasnier c.o.J’ai toujours aimé aider les autres, les écouter et les conseiller, même jeune je savais que je voulais travailler avec des humains et non des objets. J’aime la valorisation intérieure que je ressens lorsque j’aide autrui.

Je suis membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ) depuis 2013. Avant d’arriver à Blanc-Sablon, j’ai occupé divers emplois reliés au monde de l’orientation. En effet, j’ai acquis de l’expérience dans le domaine communautaire en œuvrant à titre d’intervenant psychosocial et de groupe, de conseiller en emploi et de conseiller en information scolaire et professionnelle.

Je travaille actuellement pour la Commission scolaire du Littoral, aux Services éducatifs, en tant que conseiller d’orientation. Je suis responsable des programmes d’études du domaine du développement professionnel ainsi que de l’approche orientante, aux secteurs jeune et adulte.École St-Theresa Voici la photo de l’école St. Therasa où est situé mon bureau.

Travailler comme CO, à la Commission scolaire du Littoral est une expérience très enrichissante tant sur le plan professionnel que personnel. Seule commission scolaire détenant un statut particulier au Québec, la présence de l’anglais et du français est une réalité sur le territoire qui s’étend de Kégaska à Blanc-Sablon incluant Port-Menier (Île d’Anticosti). On y retrouve dix villages anglophones et quatre villages francophones sur une surface non reliée par le réseau routier qui s’étend sur 460 kilomètres. La population des villages varie entre 100 et 1000 habitants incluant deux communautés Innu (La Romaine et St-Augustin).

Sur ce vaste territoire de liberté, on y retrouve aucun centre de formation professionnelle (CFP), aucun cégep et peu d’entreprises. L’avion, le bateau et la motoneige pendant l’hiver sont les moyens de transport prisés entre les villages. Travailler et vivre sur la Basse-Côte-Nord demande une bonne capacité d’adaptation, d’aimer la nature et les activités extérieures (marche, raquette, chasse, pêche, hockey, bateau, motoneige et véhicule tout-terrain, observation de baleine et d’iceberg, etc.) et de s’intégrer aux gens sympathiques, serviables et généreux de la Basse-Côte-Nord. Certes, c’est une vie bel et bien  différente de celle de la ville. Quand on voyage sur la Côte, on ne sait jamais exactement quand on va partir et quand on va pouvoir revenir!

Cette année, j’ai accepté de faire partie d’un groupe de codéveloppement, mis en place par l’équipe des programmes du développement professionnel au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, pour les conseillers d’orientation œuvrant dans le programme PPO. Le but était de se questionner sur la place qu’occupe l’orientation scolaire et professionnelle dans le PPO et sur le rôle-conseil des conseillers d’orientation dans ce programme.

Mes objectifs en participant dans ce groupe de codéveloppement étaient:

  • de me positionner face à mon rôle de CO dans la classe de PPO,
  • de clarifier ce que je fais déjà en PPO et ce que je pourrais également faire en tant que CO,
  • d’élargir mon réseau professionnel ainsi que mes connaissances générales en PPO,
  • d’aller chercher des idées de ce que les autres CO font en PPO. 

Voici ce que je retiens de cette expérience enrichissante:

  • Je retiens que je suis une ressource pour les élèves lors de leurs démarches exploratoires au même titre que les autres ressources auxquelles ils ont accès. Je retiens également que les élèves en PPO doivent apprendre à s’orienter dans l’action et ainsi se positionner face à leur connaissance de soi pour s’imaginer des hypothèses de parcours académiques et professionnels.
  • Ce que je souhaite mettre en place est d’épauler l’enseignant dans son cours tout en lui laissant le rôle d’expert en pédagogie qu’il détient, faire un tour à l’improviste dans le cours de PPO afin de me faire connaître et de m’intéresser aux démarches exploratoires en cours des élèves. Aussi, effectuer un bilan de fin d’année des démarches exploratoires des élèves avec les élèves et l’enseignant (garder des traces de ce qu’il a été fait durant l’année afin de pouvoir m’en servir en individuel en 4e ou 5e secondaire).
  • Un conseil que j’ai à donner pour un CO qui voudrait intervenir en PPO en accompagnement des élèves ou en soutien à l’enseignant: entretenir une relation professionnelle de confiance avec l’enseignant, se définir comme une ressource pour l’élève. Oser utiliser et expérimenter de nouvelles ressources numériques/technologiques afin de les proposer à l’enseignant. Ne jamais oublier que la classe de PPO est un laboratoire d’orientation et non seulement un lieu d’animation.

Je vous laisse sur cette vidéo pour vous donner envie de découvrir Blanc-Sablon, ses écoles, ses élèves…


Charles Lasnier, conseiller d’orientation,  Services éducatifs – secteur Jeunes et Adultes, Commission scolaire du Littoral

Atelier  »Faites passer votre pratique en mode 2.0 – Inspirez-vous des pionniers »

Colloque de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec

Venez à la rencontre de professionnels qui font travailler les technologies pour eux, dans un cadre éthique, pour faciliter leur travail, répondre aux besoins du milieu scolaire, rehausser leur pratique en la rendant plus stratégique grâce aux blogues, vlogues, réseaux sociaux, communautés de pratiques virtuelles, services à distance. Ancrez l’orientation au cœur de la journée de vos clients, élèves et collaborateurs grâce à Facebook, ChallengeU, Academos, Service national du Récit du développement professionnel, Répertoire PPO, formations en ligne PPO-EXPLO-SE, Orientation pour tous, Orientation à distance, Instagram. Des enjeux éthiques 2.0 se posent, se réfléchissent et se solutionnent.

  • De chez Academos, Catherine Légaré, présidente fondatrice, Ph.D., Anne-Marie Lefebvre, c.o., Jeremy Leith, gestionnaire de communauté, exposeront l’engagement de la clientèle par l’animation sur Facebook, Instagram, les blogues et les vlogues. Ils présenteront ChallengeU, la plateforme sociale conçue pour créer et partager des activités d’apprentissage interactives comme outil d’approche orientante (AO).
  • De l’Université du Québec à Montréal, Louis Cournoyer, c.o., Ph.D., présentera le blogue Orientation pour tous pour le déploiement de la recherche.
  • De l’entreprise Orientation à distance, Nathalie Fournier, c.o. et présidente fondatrice, nous livrera les réalités et défis de la pratique de l’orientation à distance.
  • De la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF), Carl Drouin, c.o. à l’école secondaire Le boisé, fera part de ses défis et succès avec sa page Facebook et de son compte Instagram. Son but ultime, faire connaître le service d’orientation des écoles secondaires de sa commission scolaire à un maximum d’élèves, de parents, de collègues de travail et bien sûr, aux intervenants du monde de l’orientation et de l’information scolaire et professionnelle
  • Du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Lucie Cormier, responsable des programmes du développement professionnel et du Projet intégrateur, démontrera l’utilité du réseau social Academos dans les programmes du développement professionnel. Elle racontera également la petite histoire du  Répertoire PPO, de la nouvelle page Liens PPO des formations en ligne.           
    Manon Barrette
    , c.o., parlera de la nécessité de
    passer au mode virtuel dans sa pratique pour mieux répondre aux besoins d’accompagnement des enseignants et des conseillers d’orientation. De plus, comme elle le dit: ‘’parce que la vidéo peut ajouter de la valeur à l’enseignement et à l’accompagnement’’, elle illustrera comment elle fait place à l’utilisation de la vidéo pédagogie dans sa pratique, de façon efficace et responsable. Elle vous entretiendra également sur l’animation de ses pages Facebook et du site Web du RÉCIT du développement professionnel comme communauté de pratique professionnelle qui permet de soutenir tous les acteurs du milieu scolaire concernés par l’orientation et le développement professionnel des jeunes.

RéfléchirEn lisant le titre de l’atelier qu’Academos a trouvé pour nous inspirer à bâtir notre animation  «Faites passer votre pratique en mode 2.0 – Inspirez-vous des pionniers» et suite à leur conseil de présenter notre atelier sous forme de  »Story telling », nous avons pensé à trois choses pour susciter votre intérêt:

  • Vous raconter notre propre histoire, mais on s’est dit que ça ne vous intéresserait certainement pas, cependant nous vous avons préparé un montage de photos en vidéo pour vous faire sourire;
  • Au fait que nous avons effectivement été des pionnières dans l’intégration des TICS (comme on les appelait à l’époque) dans les dossiers qui sont sous notre responsabilité;
  • En tant que professionnelles en charge de dossiers qui concernent l’orientation, vous le savez, nous sommes aujourd’hui le résultat de nos expériences vécues …

Voilà pourquoi, avant de commencer à vous parler d’intégration des ressources numériques dans l’enseignement et dans les apprentissages des élèves ainsi que dans l’accompagnement des enseignants, des conseillers d’orientation, des conseillers pédagogiques et des directions, nous avons décidé de faire un clin d’oeil à notre passé qui a certainement forgé qui nous sommes aujourd’hui: nos préoccupations, nos intérêts et nos défis; dans cette ère du Web 2.0. 

C’est donc un rendez-vous le 9 juin 2016 au colloque de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec.

Pour un savoir davantage sur l’atelier, rendez-vous sur ce lien.