Enseigner le PPO au-delà des coffrets-projets

 

533771_10151256196543506_1026144530_nDemain, je me rendrai à l’école secondaire Dorval-Jean XXIII,  dans l’Ouest-de-l’Île, à Dorval. Depuis ma petite maison blanche et bleue de 90 ans, du temps où Dorval était un lieu de villégiature, je longerai le lac Saint-Louis, traverserai le parc et arriverai en moins de 2 minutes dans la salle de classe PPO.  Je vous confie un petit  secret… Je me suis établie ici pour la proximité des écoles, mais surtout pour la poésie du lac. Ça ne s’explique pas, ça se partage!

 12910416_1779453135624734_801070943_n12910285_1779453098958071_1013983898_n

IMG_9519Madame Audrey Martineau-Roy enseigne le programme Projet personnel d’orientation (PPO) depuis six ans à l’école secondaire Dorval-Jean XXIII, de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys. En écoutant cette vidéo, vous comprendrez pourquoi elle l’enseigne sans l’utilisation des coffrets-projets.

 

Classe de Audrey Martineau-RoyLes élèves apprécient beaucoup le cours de PPO, car à travers leur démarche exploratoire d’orientation, ils peuvent de découvrir différents métiers et professions et réfléchir sur leur avenir. À partir du moment où ils découvrent leur passion et qu’ils se fixent un objectif, l’école prend tout son sens. Ils savent qu’ils doivent fournir des efforts pour être admis dans le programme de leur choix. Les rencontres avec les conférenciers sont également une source de motivation pour eux. Les conférences véhiculent des messages de persévérance, de détermination et de réussite qui sont inspirants pour les élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *