La qualité de l’accompagnement en PPO

Enseigner le PPO demande de l’ouverture et de la polyvalence, selon monsieur Éric Sinotte, enseignant de ce programme. Je vous invite à écouter son court témoignage enregistré lors du colloque sur l’approche orientante 2015.

Cette semaine je me suis rendue dans les Pays-d’en-Haut, à l’école Augustin-Norbert-Morin, située à Sainte-Adèle. J’ai rencontré monsieur Sinotte qui m’a partagé des idées pour enseigner le PPO.

Au début de l’année, je présente les notions de base en PPO, composantes et attentes de fin d’année du programme, les outils utiles (Repères, Répertoire PPO, dictionnaire des professions, guide CHOISIR) pour que les élèves puissent éventuellement s’en servir dans leur démarche exploratoire d’orientation.

Rapidement, je mets l’accent sur l’établissement et l’importance d’un bon climat de classe, car nous sommes dans un laboratoire d’orientation et les règles sont importantes pour relever ce beau défi pédagogique: écoute de l’autre, respect du matériel, rangement, etc. J’ai un code de classe clair et au besoin, les conséquences arrivent et le renforcement positif aussi! 🙂

Mes leçons sont progressives pour apprivoiser les classifications comme CLEO, CURSUS et bien sûr, en arriver également à parler de connaissance de soi à l’aide de la typologie professionnelle RIASEC de Holland.

Bien entendu, les démarches exploratoires d’orientation arrivent rapidement. Ce qui me permet d’exploiter différents thèmes selon les années, par exemples, les métiers de ma famille, les métiers de ma région touristique, des coups de coeur, un plan B, les métiers d’avenir, etc. Pour découvrir ces métiers, les élèves utilisent des coffrets-projets, Academos, etc. Je leur permets également de faire des stages d’un jour, de visiter le salon carrières, les centres de formation professionnelle. Ils sont alors plongés dans l’expérimentation, la découverte et la réflexion.

Selon mon expérience, le PPO est un atout pour le jeune, car il lui permet de découvrir l’ensemble des possibilités (métiers, professions, secteurs d’activité) et de réfléchir sur son potentiel, ses intérêts, ses valeurs, etc.  Notre approche en PPO est de placer le jeune au coeur de la démarche exploratoire d’orientation. En découvrant dans l’action les avantages d’une formation qui correspond à son profil personnel, l’élève sera certainement motiver à réussir!

Éric Sinotte, enseignant PPO, École Augustin-Norbert-Morin, Commission scolaire des Laurentides

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *