Pour trouver son métier : des expériences significatives

-Et toi, qu’est-ce que t’aimerais faire plus tard?
-Aucune idée.
-Qu’est-ce que t’aimes? 
-J’sais pas…
-Pour vrai? Y’a rien?
-Ben, j’aime passer du temps avec mes amis.
-Ok, c’est un départ! Et ce serait quoi ton plus grand talent selon toi?
-Dormir! (Rires des copines)

Pour certains jeunes, la première question semble arriver trop tôt. Pour d’autres, elle paraît si élémentaire qu’on se sent presque mal de leur avoir posée. Pourtant, mon conseil pour les deux groupes reste le même: pour bien vous connaître, essayez de nouvelles choses,  «n’importe quoi »!

Car « n’importe quoi » est la première chose que je me suis dite, à l’été de mes 10 ans, quand j’ai mis la main sur un vieux bâton de golf qui pourrissait au sous-sol. Preuve qu’un élan de curiosité peut parfois être payant, il n’aura fallu qu’une balle frappée d’aplomb pour réaliser que je venais de trouver mon sport. L’extase! Une première expérience significative (ou COSP 27, si vous êtes un(e) « nerd » de l’orientation).

Vint ensuite le cousin de « n’importe quoi » : « pourquoi pas ». Pourquoi pas du théâtre? Croyant que ce serait un cours à option facile, je me suis ravisé à la troisième semaine quand l’enseignant m’a assigné huit pages à mémoriser. Oupelaye! Mais à mon étonnement, j’ai rapidement pris plaisir à répéter le texte et essayer des mimiques dans le miroir. À la tombée du rideau, après avoir brillé devant parents et amis, j’ai soudain compris pourquoi l’enseignant m’avait donné le premier rôle.

Ces expériences significatives parlent aux jeunes de ce qu’ils sont et plus souvent qu’autrement, de ce qu’ils seront un jour. Elles sont accessibles à tous mais pour les vivre, on doit cependant leur donner ce qu’elles demandent : une toute petite chance! 

Martin St-Pierre , conférencier Jeunesse

Martin fait le tour des écoles afin d’éveiller les jeunes à leurs intérêts et leurs talents. Sa conférence-spectacle « La bonne job » est populaire. 

Témoignages
« Si vous cherchez un conférencier dynamique qui sait capter l’attention de chacun, vous pouvez compter sur Martin St-Pierre. Son message est authentique et très pertinent pour nos jours. »  

Yvan Beaudoin, directeur
École du Sommet, Alberta

« Martin a permis à nos élèves de prendre conscience de l’importance de réfléchir à qui ils sont afin de bien s’orienter dans la vie. Merci Martin pour ton dynamisme et ta profondeur! »

Nancy Grenon, conseillère d'orientation  
École Curé-Antoine-Labelle, Laval

« Martin est un naturel de la scène. Il a très bien rendu un sujet parfois complexe pour une clientèle adolescente. Merci d’avoir fait la différence dans le cheminement d’orientation de nos jeunes! » 

Eloïse René, conseillère d'orientation
Collège François-Delaplace, Waterville

Martin St-Pierre vient de lancer "Mon élément", une émission YouTube de 5 minutes où il questionne des travailleuses et travailleurs de tous les horizons. Son but : aider les jeunes dans leur démarche d’orientation en levant le voile sur différents métiers et professions.

Voici le cinquième épisode avec Pierre-Luc Dusseault, député fédéral de Sherbrooke.

Manon Barrette
Responsable par intérim des programmes du développement professionnel, du programme Projet intégrateur et du dossier de l’entrepreneuriat au préscolaire, au primaire et au secondaire
Animatrice du Service national du RÉCIT du développement professionnel, de l’orientation scolaire et de l’entrepreneuriat éducatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *