Tous les articles par Manon Barrette

Mme Manon Barrette est membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec depuis 2001. Pendant plusieurs années, elle a occupé un poste de conseillère d’orientation, notamment auprès d’élèves ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage. Elle a également agi à titre de responsable de l’approche orientante au primaire et au secondaire. Elle a ensuite été conseillère pédagogique pour des programmes visant à préparer les jeunes à leur insertion socioprofessionnelle. Elle est actuellement spécialiste en sciences de l’éducation au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Elle est responsable des programmes d’études du domaine du développement professionnel, du projet intégrateur et du dossier de l'entrepreneuriat à l'éducation préscolaire et en l'enseignement primaire et secondaire. En outre, elle agit comme personne-ressource au Service national du Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies (RÉCIT). Mme Barrette est l’auteure et la coauteure de plusieurs articles, dont certains visent à soutenir les parents dans l’orientation scolaire de leur enfant ou contiennent des activités d’apprentissage pour accompagner les élèves en démarche exploratoire d’orientation.

Mars: mois de la nutrition

pomme

En ce mois de la nutrition, la profession de diététiste-nutritionniste peut être explorée par les élèves à l’aide du guide d’exploration élaboré par Vanessa Gomeau, étudiante au baccalauréat en nutrition et stagiaire à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) sous la supervision de madame Marie‐Pierre Drolet, diététiste‐nutritionniste à la CSDM. Vous trouverez le guide de l’élève et le cahier de l’enseignant sur ce lien.

L’expérience FP – Salon de la formation professionnelle

UsinageTurbine d'avion à réaction - ÉMAM

Le premier Salon de la formation professionnelle organisé par la commission scolaire de Montréal (CSDM), sous le thème L’EXPÉRIENCE FP, a eu lieu les 11 et 12 février. Près de 3 000 élèves du secondaire et de l’éducation des adultes ont eu cette occasion unique de venir découvrir 74 formations offertes par les neuf centres de la formation professionnelle. Le porte-parole de l’événement était Étienne Boulay, un ex-joueur professionnel de football et animateur à VRAK.TV.

Des métiers, plein la vue!
En plus des parents, les visiteurs étaient principalement les élèves du secondaire qui suivent le cours Projet personnel d’orientation (PPO), le cours Exploration de la formation professionnelle et les jeunes de la Formation aux métiers semi-spécialisés (FMS). En plus d’assister à une quarantaine de démonstrations de métiers, les visiteurs ont pu les expérimenter et s’informer auprès des enseignants et des élèves déjà en formation professionnelle. En complément, des représentants des Services d’accueil, de référence, de conseil et d’accompagnent (SARCA) et du Service de la reconnaissance des acquis (RAC) furent présents.

Voici un témoignage de l’organisateur du salon de la FP, monsieur Daniel Leroux, conseiller pédagogique pour les programmes du domaine du développement professionnel, à la CSDM.

Une invitation à l’atelier: L’orientation de mon enfant. JE M’ENGAGE!

Congrès de la Fédération des comités de parents du Québec

Print Une invitation à l’atelier: L’orientation de mon enfant. JE M’ENGAGE!

Quels sont les besoins de votre enfant en orientation scolaire? Quelles sont vos préoccupations en tant que parent? Autour de ces questionnements, venez échanger avec les responsables de l’orientation au ministère de l’Éducation et des représentants du milieu scolaire. Ces derniers vous présenteront l’état actuel des travaux du ministère au regard de l’orientation de vos enfants.

Pour inscription, consultez cette page. 

Cet atelier sera animé par des professionnels passionnés de l’éducation, de l’orientation scolaire et de l’approche orientante.

Jacques Goyette, responsable du dossier de l’orientation à la Direction de l’adaptation scolaire et des services éducatifs complémentaires, MELS

Lucie Cormier, responsable des programmes du domaine du développement professionnel, MELS lucie.cormier@mels.gouv.qc.ca 

Manon Barrette, spécialiste en sciences de l’éducation, MELS et conseillère pédagogique, commission scolaire de Montréal. Membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec manon.barrette@mels.gouv.qc.ca

 

Les coffrets-projets: les découvrir, c’est se les approprier!

Classe de Louise  (3) Classe de Louise  (5) Classe de Louise  (6) Classe de Louise  (8)Dans le cadre de la démarche exploratoire de l’élève, par l’utilisation entre autres de coffrets-projets, ce dernier est placé dans un contexte propice au développement de compétences liées à son orientation. Indispensables, ces outils d’expérimentation le place au coeur de l’action.

C’est dans cet esprit que nous avons sollicité la collaboration de madame Louise Bergeron, enseignante PPO, à l’école secondaire du Tournesol de la commission scolaire des Sommets afin de procéder brièvement à l’évaluation de l’utilisation des coffrets-projets par les élèves de sa classe. Voici ses réponses aux questions que nous lui avons posées.

1- De façon générale, à quel pourcentage les élèves utilisent les coffrets-projets en salle de classe?

Ça dépend des groupes, mais comme j’y crois beaucoup, je les vends et les élèves embarquent.  Je dirai plus ou moins 45% des élèves font des coffrets.

Toujours au regard de l’utilisation des coffrets-projets par les élèves, quels sont:

2- Les principaux facteurs de réussite? Je pense que tout est dans la présentation du site Répertoire PPO et des différents outils.  Faire des démonstrations aux élèves sur le comment utiliser les coffrets.  Les mettre en valeur en exposant certains coffrets.  Les laisser regarder, poser des questions.

3- Les principales difficultés rencontrées?

Cela peut être dans la gestion du matériel.  Pour remédier à ce problème, quand je suis rendue à la présentation des coffrets, je demande aux élèves de se mettre deux par deux et de vérifier le matériel de chaque coffret. On fait l’inventaire.  De cette façon, ils les découvrent et se les approprient.  Suite à cette étape , ils ont toujours hâte de faire un coffret.  Par la suite, je fais les achats afin de rendre les coffrets opérationnels rapidement.

4-Selon vous, est-ce que les coffrets-projets facilitent et enrichissent les démarches exploratoires de l’élève?

Tout à fait.  C’est concret, ils font des découvertes.  Ils aiment ou n’aiment pas, mais ils ont une bonne idée du travail .  Ils font aussi plusieurs découvertes sur eux.  Ce qui est important après un coffret, c’est le retour qu’ils en font.  Ce que j’ai aimé, pourquoi?  Ce que j’ai moins aimé, pourquoi? Qu’est-ce que j’ai appris sur la personne que je suis et sur le futur travailleur que je serai? etc.

Selon moi, plus il y aura de coffrets, mieux ce sera!

5-Est-ce qu’ils sont utilisés la plupart du temps de façon autonome par les élèves?

La majorité des élèves sont autonomes.  Quand ils bloquent, ils viennent me voir et me posent des questions.  Si je ne peux répondre, on fait appel à la technicienne en travaux pratiques.

6-Est-ce que le nombre de coffrets est suffisant ? Non, plus il y en aura, mieux ce sera pour les découvertes.  Il ne faut pas oublier que plusieurs jeunes ne veulent pas faire de stage, car ils sont gênés à cet âge.  Le coffret permet le contact avec le travail.

Voici les commentaires de mes élèves au sujet des coffrets

  • Ça nous donne une bonne idée du métier
  • C’est pratique et concret
  • C’est l’fun, on apprend en faisant quelque chose qu’on aime.
  • Moi, je suis visuelle, j’aime les coffrets car ils me permettent de vraiment voir en quoi consiste le métier
  • Nous permet de découvrir d’autres métiers en faisant certains coffrets.
  • Donne une meilleure idée du travail
  • Je trouverais cela ennuyant s’il n’y avait pas de coffrets
  • Amène l’élève à aller plus loin s’il aime le coffret (stage, visite, etc)
  • Il faut absolument qu’ils continuent à en faire
  • Parfois, en regardant les autres faire un coffret, je découvre des professions auxquelles je ne pensais pas.
  • Je ne verrais pas le PPO sans les coffrets.
  • Certains coffrets sont un peu longs, mais c’est pas grave, j’aime ça.

Si vous désirez partager vos commentaires sur l’utilisation des coffrets-projets dans votre classe, merci de les faire suivre à manon.barrette@mels.gouv.qc.ca