Archives pour l'étiquette CyberCap

La place de l’approche orientante dans le PPO

13023457_1785150638388317_285759083_nSituée dans le quartier Côte-des-Neiges, à Montréal, l’école La Voie est ma destination d’aujourd’hui. Pour éviter le trafic, je prendrai le métro à la station Lionel-Groulx (la ligne orange). Je sortirai à la station Plamondon. Une petite marche de dix minutes m’amènera à bon port; celui d’une école qui épouse les principes de l’approche orientante!

IMG_9498À l’école La Voie, de la Commission scolaire de Montréal l’approche orientante est bien implantée depuis les débuts (2001). Ensuite, s’est ajouté à l’horaire des élèves le cours de PPO. Lors de son implantation, l’école a fait partie des sept établissements qui ont servi au projet pilote, cela cadrait vraiment avec la vision du milieu.

Lancé en 2007, le programme a été mis en place pour s’ajouter à une gamme de services offerts aux élèves afin de leur garantir les meilleures chances possibles de pouvoir trouver un avenir professionnel à la hauteur de leurs efforts et mérites.

En tant qu’enseignant de PPO, je peux compter sur une collaboration de plusieurs ressources, notamment celle de Madame Maria Giacomodonato, conseillère d’orientation (CO). Selon madame Giacomodonato, suite au cours PPO, les élèves sont meilleurs pour s’orienter.
Maria
(de gauche à droite: Maria Giacomodonato, c.o., Stéphanie Arena, enseignante et Lily Paz Miranda, c.o. au Carrefour jeunesse-emploi Côte-des-Neiges)

La conseillère d’orientation est très présente pour les élèves et organise à chaque année une Journée Carrière qui regroupe environ une trentaine d’invités qui offrent une période de kiosque pour tous et une conférence d’environ une heure avec des élèves sélectionnés. Il est à noter que la Journée Carrière se passe lors d’une journée pédagogique et même avec cette particularité, elle attire un peu plus de 300 élèves depuis maintenant 5 ans. Selon madame Giacomodonato, la réalisation de cette activité est vraiment une collaboration de l’école et ses partenaires; c’est l’AO impliquant la communauté scolaire!

Je collabore également avec le Carrefour jeunesse-emploi, la Chambre de Commerce de Montréal ainsi que l’équipe de CyberCap, pour ne nommer que celles-là. Pour moi, la collaboration du milieu est très importante et les initiatives pour créer des liens avec l’extérieur sont fortement encouragées par la direction de l’école.

Au sujet des activités du cours de PPO, en plus des démarches exploratoires d’orientation réalisées:

  • J’offre aux élèves un avant-goût des métiers liés aux multimédias en leur faisant dessiner une maison à l’aide d’un logiciel en illustration 3D (Google SketchUp). Cela a pour but de leur faire regarder une situation sous un angle nouveau. Cela leur donne également une occasion d’aller faire de l’arpentage sur le terrain de l’école, lorsque Mère Nature le permet, pour visualiser les mesures dessinées dans le logiciel (coffret-projet Architecture et arpentage). On peut donc expérimenter en première ligne le transfert du numérique à la vie réelle.
  • Classe de Vianney Lanctôt3J’organise le Rallye PPO, une activité qui permet de donner l’eau à la bouche aux
    élèves en les faisant toucher au matériel pendant une dizaine de minutes pour chacune des stations du Rallye. Cette activité se passe sur deux cours. Les élèves sont alors très intéressés à poursuivre leur exploration plus en détail.
  • Suite à la réalisation des démarches exploratoires d’orientation, je demande aux élèves de faire une série de présentations orales afin que les apprentissages réalisées lors des expérimentations puissent être partagées avec les autres élèves.
  • J’aborde également les repères culturels du programme en parlant de la question des conditions de travail sous l’angle historique en faisant un comparatif entre les conditions présentes au 19e siècle et ce qui se passe à présent, au 21e. Cela me permet de traiter des normes du travail afin que les élèves soient mis au courant de leurs droits comme travailleurs. Le propos est appuyé par des extraits du film Daens (film belge de 1993 traitant des conditions de travail des ouvriers du secteur du textile à Alost).
  • Pour terminer l’année, nous nous laissons sur une activité plus ludique. Il s’agit de la création d’un blason qui reflète les diverses aspirations et les rêves des élèves quant à leur parcours scolaire et professionnel.

Pour en apprendre davantage sur comment j’enseigne le PPO, je vous invite à écouter ma vidéo qui a été tournée lors du colloque sur l’approche orientante 2015.  

Vianney Lanctôt, enseignant PPO, École La Voie, Commission scolaire de Montréal

Un travail de collaboration: CO et enseignant PPO

Monsieur Lanctôt a bien représenté le travail que nous faisons ensemble dans son cours de PPO. Il a participé, dès le début, à mes journée carrières et les visites que nous planifions ensemble, par exemples: Salon de la FP, CyberCap et entreprises.

Bien sûr, il y a d’autres volets du service d’orientation que nous pourrions mentionner, par exemples:

  • les ateliers que j’organise pour les parents afin de les aider à mieux comprendre la réalité du monde scolaire,
  • les ateliers pour les élèves de la 3e secondaire en collaboration avec l’organisme Jeunes Entreprises, dédié à l’éducation financière et entrepreneuriale des jeunes . Ces ateliers permettent aux élèves de réfléchir aux avantages de poursuivre leurs études pour réaliser leur objectif de carrière,
  • les activités de bénévolat en collaboration avec les écoles primaires du quartier. Les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire sont jumelés avec des enfants qui ont besoin d’aide aux devoirs ou au service de garde. Ces jeunes vont chercher de l’expérience qui pourra influencer leur choix de carrière. Cela leur donne également une expérience de travail qu’ils peuvent ajouter dans leur curriculum vitae. 

Maria Giacomodonato, conseillère d’orientation, École La Voie, Commission scolaire de Montréal