Archives pour l'étiquette Répertoire PPO

La qualité de l’accompagnement en PPO

Enseigner le PPO demande de l’ouverture et de la polyvalence, selon monsieur Éric Sinotte, enseignant de ce programme. Je vous invite à écouter son court témoignage enregistré lors du colloque sur l’approche orientante 2015.

Cette semaine je me suis rendue dans les Pays-d’en-Haut, à l’école Augustin-Norbert-Morin, située à Sainte-Adèle. J’ai rencontré monsieur Sinotte qui m’a partagé des idées pour enseigner le PPO.

Au début de l’année, je présente les notions de base en PPO, composantes et attentes de fin d’année du programme, les outils utiles (Repères, Répertoire PPO, dictionnaire des professions, guide CHOISIR) pour que les élèves puissent éventuellement s’en servir dans leur démarche exploratoire d’orientation.

Rapidement, je mets l’accent sur l’établissement et l’importance d’un bon climat de classe, car nous sommes dans un laboratoire d’orientation et les règles sont importantes pour relever ce beau défi pédagogique: écoute de l’autre, respect du matériel, rangement, etc. J’ai un code de classe clair et au besoin, les conséquences arrivent et le renforcement positif aussi! 🙂

Mes leçons sont progressives pour apprivoiser les classifications comme CLEO, CURSUS et bien sûr, en arriver également à parler de connaissance de soi à l’aide de la typologie professionnelle RIASEC de Holland.

Bien entendu, les démarches exploratoires d’orientation arrivent rapidement. Ce qui me permet d’exploiter différents thèmes selon les années, par exemples, les métiers de ma famille, les métiers de ma région touristique, des coups de coeur, un plan B, les métiers d’avenir, etc. Pour découvrir ces métiers, les élèves utilisent des coffrets-projets, Academos, etc. Je leur permets également de faire des stages d’un jour, de visiter le salon carrières, les centres de formation professionnelle. Ils sont alors plongés dans l’expérimentation, la découverte et la réflexion.

Selon mon expérience, le PPO est un atout pour le jeune, car il lui permet de découvrir l’ensemble des possibilités (métiers, professions, secteurs d’activité) et de réfléchir sur son potentiel, ses intérêts, ses valeurs, etc.  Notre approche en PPO est de placer le jeune au coeur de la démarche exploratoire d’orientation. En découvrant dans l’action les avantages d’une formation qui correspond à son profil personnel, l’élève sera certainement motiver à réussir!

Éric Sinotte, enseignant PPO, École Augustin-Norbert-Morin, Commission scolaire des Laurentides

 

Atelier  »Faites passer votre pratique en mode 2.0 – Inspirez-vous des pionniers »

Colloque de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec

Venez à la rencontre de professionnels qui font travailler les technologies pour eux, dans un cadre éthique, pour faciliter leur travail, répondre aux besoins du milieu scolaire, rehausser leur pratique en la rendant plus stratégique grâce aux blogues, vlogues, réseaux sociaux, communautés de pratiques virtuelles, services à distance. Ancrez l’orientation au cœur de la journée de vos clients, élèves et collaborateurs grâce à Facebook, ChallengeU, Academos, Service national du Récit du développement professionnel, Répertoire PPO, formations en ligne PPO-EXPLO-SE, Orientation pour tous, Orientation à distance, Instagram. Des enjeux éthiques 2.0 se posent, se réfléchissent et se solutionnent.

  • De chez Academos, Catherine Légaré, présidente fondatrice, Ph.D., Anne-Marie Lefebvre, c.o., Jeremy Leith, gestionnaire de communauté, exposeront l’engagement de la clientèle par l’animation sur Facebook, Instagram, les blogues et les vlogues. Ils présenteront ChallengeU, la plateforme sociale conçue pour créer et partager des activités d’apprentissage interactives comme outil d’approche orientante (AO).
  • De l’Université du Québec à Montréal, Louis Cournoyer, c.o., Ph.D., présentera le blogue Orientation pour tous pour le déploiement de la recherche.
  • De l’entreprise Orientation à distance, Nathalie Fournier, c.o. et présidente fondatrice, nous livrera les réalités et défis de la pratique de l’orientation à distance.
  • De la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF), Carl Drouin, c.o. à l’école secondaire Le boisé, fera part de ses défis et succès avec sa page Facebook et de son compte Instagram. Son but ultime, faire connaître le service d’orientation des écoles secondaires de sa commission scolaire à un maximum d’élèves, de parents, de collègues de travail et bien sûr, aux intervenants du monde de l’orientation et de l’information scolaire et professionnelle
  • Du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Lucie Cormier, responsable des programmes du développement professionnel et du Projet intégrateur, démontrera l’utilité du réseau social Academos dans les programmes du développement professionnel. Elle racontera également la petite histoire du  Répertoire PPO, de la nouvelle page Liens PPO des formations en ligne.           
    Manon Barrette
    , c.o., parlera de la nécessité de
    passer au mode virtuel dans sa pratique pour mieux répondre aux besoins d’accompagnement des enseignants et des conseillers d’orientation. De plus, comme elle le dit: ‘’parce que la vidéo peut ajouter de la valeur à l’enseignement et à l’accompagnement’’, elle illustrera comment elle fait place à l’utilisation de la vidéo pédagogie dans sa pratique, de façon efficace et responsable. Elle vous entretiendra également sur l’animation de ses pages Facebook et du site Web du RÉCIT du développement professionnel comme communauté de pratique professionnelle qui permet de soutenir tous les acteurs du milieu scolaire concernés par l’orientation et le développement professionnel des jeunes.

RéfléchirEn lisant le titre de l’atelier qu’Academos a trouvé pour nous inspirer à bâtir notre animation  «Faites passer votre pratique en mode 2.0 – Inspirez-vous des pionniers» et suite à leur conseil de présenter notre atelier sous forme de  »Story telling », nous avons pensé à trois choses pour susciter votre intérêt:

  • Vous raconter notre propre histoire, mais on s’est dit que ça ne vous intéresserait certainement pas, cependant nous vous avons préparé un montage de photos en vidéo pour vous faire sourire;
  • Au fait que nous avons effectivement été des pionnières dans l’intégration des TICS (comme on les appelait à l’époque) dans les dossiers qui sont sous notre responsabilité;
  • En tant que professionnelles en charge de dossiers qui concernent l’orientation, vous le savez, nous sommes aujourd’hui le résultat de nos expériences vécues …

Voilà pourquoi, avant de commencer à vous parler d’intégration des ressources numériques dans l’enseignement et dans les apprentissages des élèves ainsi que dans l’accompagnement des enseignants, des conseillers d’orientation, des conseillers pédagogiques et des directions, nous avons décidé de faire un clin d’oeil à notre passé qui a certainement forgé qui nous sommes aujourd’hui: nos préoccupations, nos intérêts et nos défis; dans cette ère du Web 2.0. 

C’est donc un rendez-vous le 9 juin 2016 au colloque de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec.

Pour un savoir davantage sur l’atelier, rendez-vous sur ce lien.

Enseignante et CP font la paire en Projet personnel d’orientation (PPO)!

Cette semaine, je me dirige vers la « Route des Belles-Histoires » dans la région des Laurentides, une contrée fascinante, tant par son histoire que par ses grands espaces. Je m’arrête dans les Basses-Laurentides à Mirabel, à l’école de Mirabel pour rencontrer madame Barbara-Ann Oram. Ensuite, je poursuis ma route jusqu’à Saint-Jérôme, à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN) pour rencontrer madame Sandy Roy, conseillère pédagogique au secondaire. 

PPO : moment présent au profit de demain

BAO (1)L’école, il va sans dire, est un passage essentiel afin de permettre à l’individu de se développer sur les plans cognitif, affectif, social, etc. Tel un athlète, l’élève «s’entraîne » pendant un certain nombre d’années afin de développer son plein potentiel. L’objectif ? Réussir le «plongeon final» dans le monde du travail. C’est là que le cours de PPO prend tout son sens. Il est le lieu par excellence pour permettre à l’élève de réfléchir à ce parcours si exigeant, enrichissant et parfois, il faut bien le dire, angoissant !

J’enseigne maintenant le cours de PPO depuis 7 ans. Bien que la réflexion étant au cœur du cours oblige de laisser une certaine liberté à l’élève, notamment au niveau des démarches exploratoires (au nombre de 4 à 5 par année), je me permets de structurer un certain nombre de périodes afin de m’assurer que les trois facettes du développement vocationnel soient vues. Avec les années, j’ai donc développé mon propre cahier maison qui me permet d’animer tour à tour les volets de la connaissance de soi, le monde scolaire et le monde du travail.

IMG_7280Pour ce faire, j’utilise des ressources pédagogiques telles que la typologie de Holland (profil RIASEC), styles d’apprenant, code Données-Personnes-Choses (DPC) associé aux professions, typologie sur les styles décisionnels (typologie aviaire), etc. et des ressources numériques (Repères, Répertoire PPO, Inforoute FPT, Éducaloi, sites des établissements scolaires, capsules vidéo, etc.). Les outils sont nombreux et se renouvellent sans cesse afin de répondre aux besoins des élèves.

Les ressources matérielles sont également exploitées dans ma classe. Je n’ai jamais eu peur du chaos que peut représenter l’utilisation des coffrets-projets, bien au contraire ! Je trouve stimulant de voir tous ces élèves explorer des métiers et professions divers et de voir émerger leur personnalité tout en faisant naître pour certains, une passion.

J’ai également recours à des ressources humaines, partenaires essentiels dans l’accomplissement de mon travail. Tour à tour, conseiller en orientation, conseiller pédagogique, conférencier, ancien étudiant aux études post-secondaires, technicien en travaux pratiques, enseignants et parfois directeur d’école m’accompagnent dans mon rôle de guide.

L’impact du cours chez les élèves est variable. Pour un « pic-bois » (dans la typologie aviaire, il s’agit de l’élève qui n’envisage qu’un seul plan de carrière), d’arriver à lui faire nommer un plan B, s’avère tout un succès. Pour d’autres, il peut s’agir de calmer les peurs liées au futur, travailler l’estime de soi en arrivant à nommer des forces, s’intéresser à un domaine alors que la motivation scolaire n’est pas au rendez-vous… La liste est longue et diversifiée. Le défi étant que chaque élève puisse faire des pas dans son cheminement scolaire et professionnel.

Je terminerai en disant que j’ai la chance d’être dans une école où le cours de PPO est obligatoire en 3e secondaire. Je me sens extrêmement privilégiée de pouvoir toucher, à chaque année, une cohorte entière. Fournir à ces élèves des situations d’apprentissage et de développement personnel/professionnel me rend heureuse et me donne le sentiment que je contribue concrètement à la société de demain.

Barbara-Ann Oram, enseignante de PPO, école secondaire de Mirabel, de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord

CPassionnant!

Sandy Roy, CPBonjour,

Ici, à la CSRDN, les disciplines du développement professionnel roulent à plein régime au régulier, en adaptation scolaire dans les parcours d’apprentissage et d’exploration de la voie 1 et de la voie 2 et dans la trajectoire de formation Pré-DEP (visant à préparer les élèves de 15 ans à entrer en formation professionnelle).

Nous avons également la chance de travailler en étroite collaboration avec les conseillères et conseillers d’orientation, les conseillères en information scolaire et professionnelle, les conseillères pédagogiques (à la réussite et disciplinaires), les agents et agentes de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse, ainsi que les directions adjointes des milieux.

Bachelière en information scolaire et professionnelle, enseignante en éducation aux choix de carrière, projet personnel d’orientation et exploration de la formation professionnelle à la commission scolaire de Montréal, j’exerce maintenant le rôle de conseillère pédagogique, depuis les quatre dernières années, à la CSRDN.

Mon rôle est de répondre aux besoins des directions, des enseignants et des conseillers. Plus particulièrement, je soutiens les enseignants en formation et en accompagnement individuel, équipe-école et équipe CSRDN, sur des sujets tel que: la planification des apprentissages, les différents outils pédagogiques, les coffrets-projets, les trousses des métiers semi-spécialisés, la démarche exploratoire, la connaissance de soi, élèves d’un jour et les stages, l’évaluation.

Je partage tout ce que je trouve en lien avec les programmes et l’information scolaire et professionnelle. Nous communiquons par téléphone, courriel et nous avons un regroupement Facebook. Nous travaillons également en communauté d’apprentissage professionnel.

Nous faisons beaucoup de différenciation pédagogique puisque les programmes PPO et Sensibilisation à l’entrepreneuriat s’enseignent également dans des trajectoires de formation adaptée.

Je dois posséder des compétences en accompagnement: écouter, être ouverte, comprendre la réalité des enseignants et leurs contraintes, respecter leur zone proximale de développement,  créer des conflits cognitifs, susciter des prises de conscience et questionner. Je dois avoir un bon sens de la communication, être bonne pour vulgariser les programmes ainsi que la recherche, être une bonne animatrice et surtout être passionnée par mes disciplines. Je dois posséder mes programmes et maîtriser ses contenus (planification globale, détaillée, progression des apprentissages, processus  d’évaluation).

J’adore le travail d’équipe, la coopération et la coconstruction. J’ai de très bonnes capacités à initier, planifier et à organiser des projets avec diverses équipes dans plusieurs milieux.

Et voilà pourquoi je suis une grande passionnée des disciplines du développement professionnel.

Bonne continuité à toutes les actrices et les acteurs qui ont à cœur la réussite du plus grand nombre d’élèves.

Sandy Roy, conseillère pédagogique au secondaire pour les disciplines du développement professionnel

Services éducatifs, Commission scolaire de la Rivière-du-Nord

La semaine prochaine, j’emprunterai la Route des Sommets en direction de Lac-Mégantic. Nous nous arrêterons à la Polyvalente Montignac pour en apprendre davantage sur la mise en oeuvre de la coopérative étudiante des élèves en PPO de la classe de madame Louise Turcotte.

Le blogue: un outil de consignation virtuel

Au cours d’une démarche exploratoire d’orientation en Projet personnel d’orientation (PPO), l’élève fera de nombreuses découvertes dont il faut conserver des traces de chacune des étapes. Je vous invite à regarder la vidéo de madame Valérie Touchette. Elle explique les avantages d’utiliser un blogue comme outil de consignation pour les élèves.

Comme professionnelle à la pédagogie, généraliste au secondaire, de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, j’accompagne depuis quelques années des nouveaux enseignants et des enseignants expérimentés qui donnent le cours Projet personnel d’orientation (PPO).

Ayant moi-même enseigné ce cours, je sais à quel point il est orientant. Il permet d’offrir aux jeunes un contexte concret d’expérimentation de différents métiers et professions. Non seulement ce cours est innovateur par son approche pédagogique orientante (l’enseignant s’éloigne de l’enseignement traditionnel – passeur de connaissance), mais il offre à l’élève d’aller plus loin en lui permettant d’aller au-delà de la théorie. Par l’expérimentation et la manipulation, il permet à l’élève de valider s’il possède les aptitudes et les qualités nécessaires pour exercer une profession. Selon moi, le PPO est essentiel dans le curriculum scolaire de l’élève et devrait être obligatoire dans tous les milieux, pour tous les élèves. Ce cours constitue la phase d’éveil dans le cheminement de l’élève afin de donner un sens à son parcours scolaire et d’amorcer les réflexions nécessaires à une prise de décision éclairée sur les choix de cours qu’il aura à faire dès la 4e secondaire afin d’avoir les acquis nécessaires en lien avec le métier qu’il souhaite exercer.

À la commission scolaire, je n’ai pas la chance d’accompagner les enseignants PPO autant que je voudrais, mais comme j’y crois énormément, je souhaite y donner une place plus grande dans le futur.

À ce jour, mon rôle d’accompagnement s’est concrétisé par des rencontres individuelles. Lorsqu’un enseignant donne le cours pour la première fois, à travers plusieurs rencontres, je regarde avec lui le programme, les compétences visées, le matériel nécessaire et les ressources disponibles, les outils à mettre en place et les façons de faire pour y arriver. Selon les besoins, je peux l’aider à élaborer sa planification globale, à travailler la différenciation pédagogique, les styles d’apprentissage, le conseiller comment intégrer davantage les technologies. Mon rôle d’accompagnement peut même se traduire jusqu’à coanimer en classe un atelier afin d’initier un nouveau projet en lien avec l’intégration des technologies et des ressources numériques avec lesquelles l’enseignant pourrait se sentir peu ou pas à l’aise une première fois.

En ce qui a trait aux enseignants qui donnent le cours depuis quelques années, je peux les aider à valider si leurs activités sont orientantes, mettre en place une communauté de partage, offrir des formations en petit groupe sur un sujet précis.

 Voici d’autres contextes où je peux aider:

Bref, le fait d’accompagner l’enseignant PPO permet à ce dernier de se sentir moins isolé dans son milieu et de bonifier sa pratique.

Je vous offre le lien de mon ancien site de classe PPO.

IMG_9480Valérie Touchette, professionnelle à la pédagogie au secondaire, de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries