Archives pour l'étiquette Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales

Élodie

Une élève de 5e année de l’école primaire Philippe-Labarre, de la Commission scolaire de Montréal, partage ses impressions sur le projet entrepreneurial qu’elle a réalisé avec ses camarades de classe. Pour elle, le projet était motivant, captivant et utile. À travers les étapes du projet, elle s’est sentie à l’aise, car elle a pu donner ses idées et elle a apprécié l’écoute des autres élèves. Le projet lui a permis de découvrir qu’elle travaillait très bien en équipe et qu’elle était créative.

La pédagogie entrepreneuriale: que du positif!

Au coeur de l’action, quatre enseignantes de l’école primaire Philippe-Labarre, de la commission scolaire de Montréal, discutent des retombées des projets entrepreneuriaux; notamment sur l’estime de soi et la motivation des élèves.

Pour elles, le projet favorise les relations inter cycles entre les élèves, mais également sur le plan de la collaboration entre les enseignants. Le sentiment d’appartenance à l’école en est donc renforcé. De la direction au parents, tout le monde se sent partie prenante!

C’est dans l’action, à travers divers projets entrepreneuriaux, que les jeunes développent des qualités telles la créativité, la confiance en soi, l’autonomie, le sens des responsabilités, l’esprit d’équipe, le leadership et la ténacité. Autant de qualités qui en feront demain des êtres entreprenants capables de grandes réalisations dans tous les domaines.

(Source: cadre de référence pédagogique du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales).

Une «culture entrepreneuriale responsable» dans une perspective de «développement durable»

Fondé en 1999, le RQÉEE a introduit le développement de la culture entrepreneuriale à l’école.

Très tôt, nous avons constaté que les différents projets entrepreneuriaux initiés et réalisés par les jeunes qui en étaient les acteurs premiers, accompagnés et guidés par leurs enseignants, donnaient un sens plus concret aux disciplines scolaires qui y étaient appliquées. Ce qui donnait aussi un sens plus grand à l’école et une plus grande motivation aux élèves, un facteur déterminant pour la persévérance scolaire.

Nous avons introduit à l’école un nouveau paradigme, celui du «potentiel entrepreneurial» des jeunes qui venait s’ajouter au traditionnel « potentiel intellectuel » sur lequel s’est échafaudée l’école, depuis qu’elle existe.

Venez découvrir comment se transforme ainsi progressivement l’école, de l’intérieur, pour devenir cette « école pour le XXIe siècle» lors de l’atelier l’Entrepreneuriat à l’école: de la sensibilisation à l’action dans le cadre du colloque sur l’approche orientante, le 22 mars 2017, de 13h30 à 15h.

Pour en savoir davantage sur le RQÉEE, je vous invite à regader cette 2e vidéo.

Cordialement,

Claude Ruel, Directeur général
Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE)