Archives pour l'étiquette PPO

REPÈRES, pour accompagner les élèves dans leur exploration du monde du travail

L’objectif de ce webinaire est de présenter diverses fonctionnalités de REPÈRES en lien avec les compétences des programmes du développement professionnel (Projet personnel d’orientation, Exploration de la formation professionnelle, Sensibilisation à l’entrepreneuriat).

REPÈRES est un site spécialisé en information scolaire et professionnelle qui est à la disposition des professionnels, des enseignants et des élèves dans la majorité des commissions scolaires au Québec.

Les différents modes de recherche proposés dans REPÈRES permettent à l’élève d’obtenir en un seul endroit des informations pertinentes pour effectuer une démarche d’exploration du monde du scolaire et du marché du travail. L’élève a ainsi la possibilité d’ouvrir ses horizons professionnels en découvrant de façons variées de nombreuses professions, les formations qui y donnent accès, les établissements qui offrent les programmes, les perspectives d’emploi, etc. En plus de la banque d’information, REPÈRES donne accès au WEBFOLIO, un outil qui permet à l’élève de consigner des renseignements sur la connaissance de soi et du monde du travail afin de faire son autoportrait comme futur travailleur.

Au cours de la présentation, je vous démontre comment REPÈRES est un outil complet qui peut aider les élèves à développer les compétences en lien avec les programmes du développement professionnel (PPO, Exploration de la formation professionnelle, Sensibilisation à l’entrepreneuriat).

Voici le document PowerPoint en soutien à l’animation.

 

Caroline Binet, spécialiste en sciences de l’éducation

Équipe REPÈRES – GRICS

Comment aider son enfant à s’orienter?

L’avis de nos experts: renseigner, conseiller, rassurer, encourager

Une enseignante du programme Projet personnel d’orientation (PPO) et des conseillers d’orientation de différents milieux font le point sur ce qui est essentiel à savoir et proposent des pistes pour aider votre enfant à se découvrir et à trouver sa voie.

Nathalie Daraiche, enseignante PPO, CS des Chic-ChocsJe dis aux parents de mes élèves: dans une démarche exploratoire, tout part de la connaissance de soi. Comment aider nos jeunes? En les questionnant sur ce qu’ils aiment. ce qu’ils font, qui ils sont, mais surtout, en leur disant qu’ils sont capables d’atteindre leurs rêves!Nathalie Daraiche, enseignante PPO, École C.-E.-Pouliot, de la Commission scolaire des Chic-Chocs

 

Suzie SergerieL’idéal est de l’accompagner dans sa démarche en l’aidant à comprendre les raisons qui motivent ses choix. Les choix peuvent changer, mais le sens qu’il donne à ceux-ci lui permettront d’aller toujours plus loin dans la compréhension de lui-même. Je propose également de parler avec lui de votre expérience, des obstacles que vous avez rencontrés et de comment vous les avez surmontés. Comme parent, ce que nous avons de plus précieux se trouve dans notre contribution au développement du sentiment d’identité de nos enfants, et ce depuis qu’ils sont tout petits. Nous sommes probablement les seuls à les aimer de façon inconditionnelle, à continuer de croire en eux, même quand ils font face aux échecs. Dans ces moments où la voie à suivre n’est pas toujours claire, c’est sur ce sentiment de confiance qu’ils s’appuieront pour croire en leur capacité de développer leur potentiel.- Suzie Sergerie, conseillère d’orientation, de la Commission scolaire des Chic-Chocs


Prenez le temps de discuter avec votre enfant. Croyez en ses rêves. Encouragez le à s’impliquer dans des projets….
Pour d’autres conseils, nous vous invitons à écouter la suite du témoignage de Mme Annie-Isabelle Paquette, conseillère d’orientation à la Polyvalente des Monts, de la Commission scolaire des Laurentides.

Marie-Pierre Delarue CO CSPIPlusieurs personnes gravitent autour d’un jeune dans son quotidien. Ces différents acteurs ont une influence importante auprès de votre enfant, et ce, tout au long du développement de son identité personnelle et professionnelle. En fait, l’ensemble de ces individus forme un tout qui ne peut faire autrement que de contribuer aux différentes décisions que prendra votre enfant tout au long de son parcours scolaire. Parmi ces influences,  il y a vous, parents, qui avez un rôle d’influence clé. C’est à travers les liens tissés, les encouragements à persévérer, les valeurs partagées comme l’écoute et le soutien que vous allez contribuer à la réussite scolaire et à l’atteinte des objectifs professionnels de votre jeune. Autant de responsabilités parentales peuvent apporter son lot d’anxiété et d’incompréhension. J’ai donc envie de vous encourager fortement à ne pas hésiter à aller de l’avant pour trouver réponses à vos questions. Par exemple, si un parcours scolaire particulier est proposé à votre enfant au cours de son cheminement au secondaire, il est primordial que vous compreniez les conséquences reliées à cette proposition. C’est en consultant les multiples ressources disponibles pour vous que vous trouverez l’aide nécessaire pour mieux comprendre ce que peut vivre votre enfant et comment il est possible de le soutenir dans ses multiples questionnements. En ce sens, quelques sites fiables vous est proposé à la fin de votre lecture.

C’est ainsi que tous ensemble, nous allons contribuer au parcours unique de chaque jeune! –Marie-Pierre Delarue, conseillère d’orientation à l’école secondaire Daniel-Johnson, de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Genevieve M. Blanchard - OrientationGMB -L’apprentissage de faire de bons choix débute en bas âge. Pour développer des mécanismes qui mènent à l’acquisition de compétences décisionnelles, vous pouvez encourager vos enfants à prendre des décisions, en fonction de leur développement (âge, degré d’autonomie…). Il est important d’aider vos enfants à évaluer les conséquences de leurs choix (responsabilité) afin de les aider à développer un esprit d’analyse, une autonomie nécessaire à la prise de décision. Ainsi, lorsque le temps du choix de carrière se présentera, vos enfants connaîtront le processus de prise de décision et cela aidera à diminuer le stress engendré par cette étape importante.- Geneviève M. Blanchard, conseillère d’orientation en pratique privée chez Orientation GMB.

Nathalie Fournier, CO Orientation à distanceChoisir une avenue professionnelle peut être un choix difficile à faire, car pour certains jeunes trop de choix de carrière se présentent à eux, alors que pour d’autres aucun domaine ne semble intéressant. Pour le jeune, cette période de réflexion l’amène à se questionner sur qui il est, qui il veut devenir, qu’est-ce qui l’intéresse, etc. En tant que parents, vous pouvez jouer un rôle dans le parcours scolaire et professionnel de votre jeune. En effet, vous avez la possibilité de participer à sa réflexion en l’encourageant dans les activités pour lesquelles il démontre de l’intérêt tout en lui faisant remarquer ce qu’il aime et ce qu’il aime moins. Vous pouvez également observer votre jeune tout en portant une attention particulière aux sujets auxquels il accorde une plus grande importance pour ensuite l’aider à faire des liens entre ses activités préférées et les choix de carrière qui s’offrent à lui. Cela permet d’ouvrir davantage le dialogue entre vous et lui et cela favorise l’exploration de différentes avenues scolaires et professionnelles envisageables.– Nathalie Fournier, conseillère d’orientation chez Orientation à distance

Alexandre Roussel, COParfois un choix professionnel se réalise par rapport à un événement, une singularité qui provoque un changement chez le jeunes et dénoue la problématique qui voile le choix. N’hésitez donc pas à faire vivre des succès et des expériences variées à vos enfants.-  Alexandre Roussel, conseiller d’orientation au Carrefour Jeunesse-Emploi Beauce-Nord

En effet, nous proposons de l’aider à s’ouvrir à un monde de possibilités en multipliant ses expériences de découverte, par exemples en lui faisant suivre des cours qui l’amèneront à découvrir ses goûts et ses habiletés. Lui faire visiter des lieux en rapport avec un métier qui l’intéresse, l’amener passer une journée à votre travail, l’encourager à démarrer des projets qui répondent à un besoin dans son entourage sont autant d’occasions qui lui permettront d’explorer dans l’action et de se découvrir.

Publications de référence

  • Mathieu GUÉNETTE et Isabelle FALARDEAU, Comment aider vos jeunes explorateurs à s’orienter dans leur vie, Septembre éditeur, 2012.
  • Isabelle FALARDEAU et Roland ROY, S’orienter malgré l’indécision – À l’usage des étudiants indécis et de leurs parents déboussolés, Septembre éditeur, 1999.

Sites Web

Le samedi 4 juin 2016, au Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue de Québec, venez découvrir des programmes qui répondent aux besoins d’orientation scolaire et professionnelle des jeunes du 2e cycle du secondaire.

Au plaisir de vous rencontrer lors de notre atelier L’avenir des jeunes. Ensemble, on les accompagne! 

Congrès de la Fédération des comités de parents du Québec

FCPQ_LogoCongres2016

 

 

Une invitation spéciale pour les parents de la part de Fred Pellerin !

Pour inscription, complétez ce formulaire.  Par la suite, vous devrez le faire parvenir avec votre paiement par courrier postal (à cette adresse).

 

Comment accompagner son enfant dans son orientation scolaire…

Vous vous demandez comment aider votre enfant à s’orienter, comment compléter à la maison le rôle du conseiller d’orientation, comment l’école peut accompagner votre enfant dans son orientation, est-ce différent que dans votre temps? Vous voulez connaître le système scolaire, avoir des outils et des ressources?

L’atelier (107) L’avenir des jeunes. Ensemble, on les accompagne! saura répondre à vos questions et préoccupations.

Apprendre à l’élève à s’orienter est l’affaire des parents. En effet, la famille a un rôle important à jouer quand vient le temps de parler d’avenir professionnelle avec son enfant. Cependant, au moment de parler d’orientation, si vous ne vous sentez pas à la hauteur, vous pouvez consulter le conseiller d’orientation de l’école ou encore les enseignants des programmes orientants.

Le samedi 4 juin 2016, au Campus Notre-Dame-de-Foy, à Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue de Québec, venez découvrir ces programmes qui répondent aux besoins d’orientation scolaire et professionnelle des jeunes du 2e cycle du secondaire: Projet personnel d’orientation (PPO), Exploration de la formation professionnelle et Sensibilisation à l’entrepreneuriat. Ils permettent de découvrir le monde scolaire et le marché du travail, de démystifier la formation professionnelle et de réaliser des projets entrepreneuriaux.

image001

Source: classe PPO, École Augustin-Norbert-Morin, commission scolaire des Laurentides

Des ressources numériques à la portée des élèves

Enfin, nous souhaitons accompagner les jeunes à s’engager dans leur démarche exploratoire, en les poussant à l’action, à la découverte de qui ils sont et de ce qui peut s’offrir à eux par différents outils d’exploration tels que:

  •        Se connecter avec des personnes inspirantes sur Academos;
  •        Explorer par secteur, par exemple à l’aide de l’approche CURSUS (permet de voir toutes les possibilités de métiers et de professions);
  •        Consulter REPÈRES: un site Internet d’information scolaire et professionnelle;
  •        Explorer des ressources sur le Répertoire PPO permettant de soutenir l’exploration de carrières des élèves.

Besoins de conseils pour l’orientation scolaire de votre enfant? Des ressources incontournables:

Annie Isabelle Paquette, CO

 

Nous vous invitons également à écouter le témoignage de madame Annie Paquette, conseillère d’orientation à la Polyvalente des Monts, de la Commission scolaire des Laurentides.

 

Nous travaillons pour que vos enfants puissent être bien accompagnés dans leur démarche exploratoire d’orientation. Au plaisir de vous rencontrer!

20150824_134635Lucie Cormier, responsable de programmes, Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

11896025_1699546173615431_4813684856754676958_nManon Barrette, personne ressource pour le Service national du RÉCIT du développement professionnel, Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

Membre de l’Ordre des conseillers et conseillère d’orientation du Québec (OCCOQ)

Le PPO: une belle porte d’entrée pour le CO… Pour accompagner les élèves en démarche exploratoire d’orientation

Nancy Noel, CO

 

En direct de Sept-Îles, je vous présente madame Nancy Noël, conseillère d’orientation à l’école Manikoutai, de la Commission scolaire du Fer.

Dans cette vidéo, elle explique pourquoi elle a décidé de s’investir dans un groupe de codéveloppement portant sur le rôle du conseiller d’orientation (CO) dans le programme Projet personnel d’orientation (PPO).

Madame Noël croit à la pertinence du cours de PPO, car il peut aider les élèves dans leur cheminement de carrière. Pour elle, le PPO est une belle porte d’entrée pour accompagner les élèves en démarche exploratoire d’orientation et pour exercer son rôle de soutien et conseil auprès des enseignants et des élèves.

Elle dit qu’elle a vécu la fin du cours Éducation aux choix de carrière et elle a été témoin de l’impact que cela a eu dans sa pratique en orientation scolaire. Les élèves venaient de plus en plus la consulter. Il était temps que le programme PPO soit implanté et offert aux élèves pour répondre à leurs besoins d’orientation scolaire et professionnelle et ainsi leur permettre de développer leur compétence à s’orienter!

Madame Noël s’est investie dans le groupe de codéveloppement, car elle était intéressée à partager et à recevoir des informations par les collègues sur le rôle du CO dans le PPO. Elle voulait également en apprendre davantage sur comment ce programme se vit dans les autres commissions scolaires du Québec. Enfin, elle voulait être capable de mesurer l’impact positif lorsqu’il est offert aux élèves de façon obligatoire. À l’école Manikoutai, le PPO est optionnel.

Pour ma part, je vous laisse sur une note musicale avec la chanson de Gilles Vigneault, La Manikoutai, l’une des plus belles chansons et l’un des plus beaux poèmes en langue française.

La Manikoutai est l’école secondaire de 2e cycle de Sept-Îles, mais aussi une rivière imaginaire de la Côte-Nord du Québec, symbole de la femme changeante et de celle, bien réelle, qui est aimée par deux hommes partis à la chasse dans le bois et dont l’un ne reviendra pas, disparu sous la glace traîtresse, par la faute de son compagnon jaloux.

11896025_1699546173615431_4813684856754676958_nManon Barrette, personne-ressource pour le Service national du RÉCIT du développement professionnel, ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (en prêt de service de la Commission scolaire de Montréal), et membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ)

Perceptions d’un enseignant et d’un conseiller d’orientation au regard du PPO

Dans le cadre de ma maîtrise en orientation, j’ai rédigé un rapport d’intervention professionnelle (RIP) sur le programme Projet personnel d’orientation. Au final, ce RPI révèle les perceptions d’un enseignant de PPO et d’un conseiller d’orientation d’une école secondaire par rapport à ce programme. De plus, il illustre la façon dont le programme ministériel est mis en application dans une école du Québec. La présentation est faite sous forme d’analyse comparative entre la théorie du programme et la pratique sur le terrain.

Comme aucune étude de suivi n’a été effectuée suite à l’implantation du PPO en 2007 dans les écoles secondaires, cet ouvrage sera probablement très utile pour les enseignants et les professionnels du milieu scolaire qui s’intéressent au PPO. 

Bonne lecture!

StagiaireGuillaume Labrecque
Stagiaire de maîtrise en sciences de l’orientation, Université Laval et membre de l’équipe du développement professionnel au Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Semaine québécoise de l’orientation 2015

Bannière-SQO-2015

Savoir surmonter ses obstacles pour développer sa compétence à s’orienter

Plusieurs obstacles auxquels les jeunes se sentent confrontés peuvent nuire à leur démarche exploratoire d’orientation scolaire.

En effet, ces obstacles ne sont parfois, qu’en réalité, de fausses croyances, des préjugés et des résistances entretenus par les élèves eux-mêmes ou leurs parents. Par exemples, on voit des jeunes se refuser de s’intéresser à une formation professionnelle (FP) puisque leur environnement est défavorable à ces explorations. Également, on pourrait avoir des idées préconçues sur certains métiers et les gens qui les exercent. La menuiserie, l’électricité et la mécanique ont longtemps été considérées comme des domaines d’hommes. Les soins infirmiers, la gestion administrative et la décoration intérieure, pour  leur  part,  ont  toujours  été  considérés  comme des métiers de femmes. De même, on pourrait penser que la FP est réservée aux élèves qui n’aiment pas l’école, qu’elle offre des métiers peu payants, dans un environnement bruyant ou peu axé sur les nouvelles technologies.

Dans cette perspective, Madame Jacinthe Veilleux, détentrice d’un baccalauréat en orientation et enseignante des programmes Projet personnel d’orientation et Exploration de la formation professionnelle, à la polyvalente Bélanger de la commission scolaire de la Beauce-Etchemin, s’est prêtée à un exercice avec ses élèves de 3e secondaire. Pour mieux comprendre ce qui peut les freiner à s’orienter vers un secteur plutôt qu’un autre, elle leur a posé la question suivante: Que feriez-vous comme métier si l’argent n’entrait pas en considération? Suite à cette activité, madame Veilleux affirme que parfois, en enlevant des contraintes, cela permet aux élèves de trouver au fond d’eux-mêmes ce qui se cache vraiment. 

12177899_439337792944072_1981679127_n12170287_439337762944075_1318323092_n
Salle de classe PPO (aménagée avec un espace pour l’utilisation des ordinateur par les élèves), Polyvalente Bélanger, commission scolaire de la Beauce-Etchemin

Des ressources numériques à la portée des élèves

Enfin, en cette semaine de l’orientation, nous souhaitons amener les élèves à surmonter leurs obstacles, reconsidérer leur point de vue à l’égard de certains métiers et envisager de nouvelles  possibilités. Par le fait même, il est souhaitable de donner aux élèves le goût de dépasser leurs limites, de les accompagner à s’engager dans leur démarche exploratoire, en les poussant à l’action, à la découverte de qui ils sont et de ce qui peut s’offrir à eux par différents outils d’exploration tels que:

  • Se connecter avec des personnes inspirantes sur Academos;
  • Explorer par secteur, par exemple à l’aide de l’approche CURSUS (permet de voir toutes les possibilités de métiers et de professions);
  • Consulter  REPÈRES: un site Internet d’information scolaire et professionnelle;
  • Explorer des ressources sur le Répertoire PPO ainsi que sur la page Facebook du Répertoire PPO permettant de soutenir l’exploration de carrières des élèves.

20150824_134635Lucie Cormier, responsable de programmes, Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

lucie.cormier@education.gouv.qc.ca

11896025_1699546173615431_4813684856754676958_nManon Barrette, personne ressource pour le Service national du RÉCIT du développement professionnel (en prêt de service de la commission scolaire de Montréal), Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Membre de l’Ordre des conseillers et conseillère d’orientation du Québec (OCCOQ)

manon.barrette@education.gouv.qc.ca 

 

Édition de la rentrée scolaire 2015-2016

Les vacances se terminent bientôt. Il est temps de penser à la rentrée scolaire!

1462872_1413665832203468_1139474445_n
© Manon Barrette

Une autre année scolaire s’annonce et c’est tout un milieu qui s’organise autour du même objectif qu’est la réussite des élèves. Que vous soyez un membre du personnel de l’éducation, un partenaire de la communauté ou un parent, nous unissons nos efforts pour faire de l’année scolaire 2015-2016 un succès.

Et si certains parmi vous ont hâte de connaître leurs nouveaux élèves et de retrouver leurs collègues, d’autres sont peut-être plus angoissés à l’idée d’enseigner un programme qui ne leur est pas encore tout à fait familier. Par exemple, le PPO relève des défis relativement nouveaux. Il convie l’enseignant à conjuguer avec plusieurs univers de l’ordre de la pédagogie, de l’information scolaire et de l’orientation, de l’informatique, de la gestion du matériel. Alors, quoi de mieux que de débuter son année par une formation pour franchir le cap de la rentrée scolaire tout en douceur.

Formations en ligne sur les trois programmes

quicklinks_fr_logosensibilisation_entreprenariat

 

 

zTSv7KDZ7iDmLxtf7Dg6GTl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

Les formations en ligne portant sur les programmes Projet personnel d’orientation, Exploration de la formation professionnelle et Sensibilisation à l’entrepreneuriat sont disponibles aux adresses suivantes : [www.formationse.ca], [www.formationppo.qc.ca], [www.formationexplo.qc.ca].

Ces formations, destinées aux enseignants et à leurs accompagnateurs, permettent de s’approprier le contenu des programmes et donnent accès à de nombreuses ressources : documents officiels, documents relatifs à l’évaluation, outils technologiques, capsules audio, activités, situations d’apprentissage et d’évaluation, etc. Bonnes formations!

Outils complémentaires des cours PPO/EXPLO/SE

Ces outils ont été produits par différentes ressources pour favoriser, stimuler et faciliter l’enseignement des programmes du domaine du développement professionnel.

Pour chaque programme, vous pourrez consulter un fichier relatif à la pédagogie. Il contient des outils qui concernent directement la planification des cours et l’évaluation.

Quant aux documents complémentaires, ils vous serviront comme complément à votre tâche d’enseignement.  Selon le programme pour lequel vous faites vos démarches, vous aurez accès à différents  guides réalisés par des commissions scolaires.

Prenez note que les documents qui n’ont pas été produits par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), ne sont pas approuvés par celui-ci.

Information pour les gestionnaires et les professionnels (CP, CO) responsables des programmes du développement professionnel

347426642_f95da7a6a0_oUne formation axée sur les trois programmes du DDP a été offerte durant l’année scolaire 2011-2012. Elle s’adressait aux directions des écoles secondaires, aux directeurs des services éducatifs, aux coordonnateurs à l’enseignement secondaire et aux professionnels détenant le dossier des programmes du développement professionnel. Trois rencontres, d’une durée d’une heure trente minutes chacune, se sont déroulées en visioconférence. Elles avaient comme intention d’offrir aux participants de l’information de base sur les programmes. Différents sujets ont été abordés, notamment la place des trois programmes dans le parcours scolaire de l’élève, les buts que poursuivent les programmes, l’organisation scolaire, le choix de l’enseignant, le rôle de l’élève, les formations et l’accompagnement possible au regard des programmes, etc.

Souhaitant rendre cette information accessible au plus grand nombre, la visioconférence a été enregistrée et est maintenant offerte en deux parties : la première contient des explications sur le document remis lors de la session d’information; la deuxième apporte des réponses aux questions les plus fréquemment soulevées concernant la mise en œuvre de ces programmes. Vous trouverez ces enregistrements ainsi que le document qui les accompagne, Session d’information aux gestionnaires, sur le site du RÉCIT.

Si vous désirez communiquer avec nous, n’hésitez pas à nous faire parvenir des messages par courriel. 

Lucie Cormier1Lucie Cormier, responsable des programmes du développement professionnel, Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MEESR)

[lucie.cormier@education.gouv.qc.ca]

2015-06-17 12.37.00Manon Barrette, spécialiste en sciences de l’éducation, MEESR (en prêt de service de la commission scolaire de Montréal)

[manon.barrette@education.gouv.qc.ca]

IMG_5214-2Nathalie Angers, responsable du site du Répertoire PPO, MEESR et de la page Liens PPO, CSBE, membre du Comité de validation des ressources pour le Répertoire PPO

[nathalie.angers@csbe.qc.ca]

Votre opinion est importante pour nous!

Questionnaire sur les coffrets-projets PPO

image001

Dans le cadre de la démarche exploratoire de l’élève, par l’utilisation entre autres de coffrets-projets, ce dernier est placé dans un contexte propice au développement de compétences liées à son orientation. Indispensables, ces outils d’expérimentation le place au cœur de l’action.

C’est dans cet esprit que nous sollicitons votre collaboration afin de procéder brièvement à l’évaluation de l’utilisation des coffrets-projets par les élèves.

Votre collaboration est précieuse puisqu’elle permettra d’avoir une meilleure idée sur la pertinence de créer de nouveaux outils d’exploration, d’améliorer le soutien offert et d’ajuster ce dernier pour les prochaines années scolaires. De ce fait, il serait grandement souhaité que vous puissiez répondre aux questions sur ce lien .

Bonnes vacances et au plaisir de vous lire dès la rentrée scolaire!

L’orientation de mon enfant. JE M’ENGAGE!

Quels sont les besoins de votre enfant en orientation scolaire? Quelles sont vos préoccupations en tant que parent?

Pour obtenir des conseils pour l’orientation de votre enfant, nous vous invitons à regarder la vidéo de madame Annie-Isabelle Paquette, conseillère d’orientation à la commission scolaire des Laurentides.

De plus, madame Paquette, vous recommande les guides MESA (Mon enfant, son avenir) qui ont été créés pour les parents, afin que vous puissiez soutenir votre enfant dans sa démarche d’orientation scolaire et professionnelle.

 »Le guide MESA volume 1 (5e année à la 2e secondaire) n’est plus disponible en format papier. Les parents pourront toutefois le télécharger, en version numérique, sur le site Internet dès cet automne. Pour ce qui est du guide MESA volume 2 (3e-4e-5e secondaire), ils sont disponibles en format papier. Ils sont au coût de 15$ chacun, plus les frais de livraison. Les gens intéressés n’auront qu’à faire parvenir un courriel à madame Geneviève Duval, agente de développement au PREL et elle pourra leur acheminer un bon de commande. »

Voici également un document PowerPoint en soutien à l’atelier offert lors du congrès de la Fédération des comités de parents du Québec,  »L’engagement, source de changement », mai 2015.

Pour obtenir les autres documents présentés, consultez ce lien. 

Atelier animé par des spécialistes de l’éducation et de l’orientation scolaire et professionnelle:

Jacques Goyette, responsable du dossier de l’orientation à la Direction de l’adaptation scolaire et des services éducatifs complémentaires, MEESR  jacques.goyette@education.gouv.qc.ca 

Lucie Cormier, responsable des programmes du domaine du développement professionnel à la Direction de la formation générale des jeunes, MEESR      lucie.cormier@education.gouv.qc.ca 

Manon Barrette, spécialiste en sciences de l’éducation, MEERS (en prêt de service de la commission scolaire de Montréal) et membre de l’OCCOQ                                manon.barrette@education.gouv.qc.ca

Témoignages de CO au regard des programmes du DDP

 Marilou Carrier, conseillère d’orientation,                                                      école secondaire Pamphile-Le May, commission scolaire des Navigateurs

Bonjour,

En tant que conseillère d’orientation, je considère essentiel que les écoles offrent les programmes du développement professionnel: Projet personnel d’orientation, Exploration de la formation professionnelle et Sensibilisation à l’entrepreneuriat. Sans ces cours, les jeunes n’ont pas toujours l’occasion d’explorer différents métiers et de découvrir des intérêts qu’ils ne soupçonnaient même pas. Ce sont les jeunes qui seront notre avenir! Pour qu’ils se sentent bien dans leur métier et qu’ils soient en mesure de faire des choix éclairés, il est crucial de valoriser ces trois programmes qui, selon moi, devraient être obligatoires pour tous!

Rachel Thériault, conseillère d’orientation, école Goerges-Vanier, commission scolaire de Laval

La place de l’orientation scolaire dans le PPO

Bonjour,

Étant conseillère d’orientation à l’école Georges-Vanier de la commission scolaire de Laval depuis quelques années, je suis à même d’affirmer que l’orientation fait partie intégrante du cours de PPO. Selon le modèle de l’ADVP, les phases d’exploration, de cristallisation, de spécification et de réalisation sont intégrés dans le programme de formation. En effet, les deux compétences soit : réaliser une démarche d’orientation et se situer au regard de son orientation scolaire et professionnelle, permettent d’exploiter chacune des phases de ce modèle. Toutefois, ayant évolué dans d’autres écoles de ma Commission scolaire, j’ai remarqué que le cours de PPO n’est pas dispensé de la même façon dans toutes les écoles secondaires.

Dans mon milieu, l’enseignante a saisie l’importance de l’orientation et a misée sur des activités d’apprentissage en lien avec la connaissance de soi, tels que : les intelligences multiples, la typologie aviaire, la typologie de Holland, le système scolaire québécois et ses différents parcours de formation, la sanction des études, etc.

En classe, les élèves sont amenés à réfléchir sur les liens entre les notions apprises et leurs profils personnels. Par la suite, ils poursuivent cette réflexion, de façon plus dirigé avec la conseillère. La collaboration entre l’enseignante et la conseillère d’orientation est donc régulière et constante pour venir en aide aux élèves. Concrètement, cette coopération se traduit par de la coanimation en classe de PPO ou encore par des rencontres individuelles ou en sous-groupe avec les élèves.

Afin de faciliter les démarches d’orientation, l’enseignante de PPO fait passer, entre autres, à tous les élèves de la troisième secondaire du cours, le test GPS (Guide pour s’orienter) des Éditions Septembre. Ensuite, une rencontre de discussion avec la conseillère d’orientation permet un partage de la part du petit groupe (environ 10 élèves). Ces rencontres qui ont lieu au bureau de la conseillère, favorise l’ouverture et la discussion entre les élèves. Cette formule gagnante permet aux jeunes de mieux se connaître et d’en apprendre davantage sur les différents types de personnalité. Par la suite, les élèves sont amenés à réaliser une démarche exploratoire portant sur le métier de leur choix. Pour se faire, l’enseignante a créé une liste d’ « outils » (recherche documentaire, visite virtuelle, rencontre de la conseillère d’orientation, entrevue, stage, etc.) qui permet à l’élève d’élaborer les différentes étapes de sa démarche exploratoire.

Pour l’enseignante de PPO, la conseillère d’orientation est donc une personne-ressource au niveau de la diversification des moyens d’exploration. Par la coanimation d’activités et d’ateliers, par son support à l’enseignante, le rôle de la c.o. en PPO est un incontournable pour la réussite du programme. Dans notre milieu, le cours est très populaire auprès des élèves du 2e cycle comparativement à d’autres écoles de notre Commission scolaire. À l’école Georges-Vanier, le succès du cours de PPO est le fruit des efforts nés de la collaboration entre l’enseignante et la conseillère d’orientation. De plus, il ne faut pas omettre que l’Approche Orientante a aussi une assise dans le cours de PPO. Ce qui permet également de faire rayonner l’AO dans l’école.

Selon les différents niveaux d’enseignements (3, 4 et 5e secondaire), l’enseignante a élaboré des plans de cours adaptés au différents stades de prise de décision des élèves.

À titre d’exemple, les élèves peuvent utiliser les différents coffrets exploratoires pour valider leur intérêt pour un domaine en particulier. Aussi, le GPS, le GROP, le code RIASEC sont analysés à l’aide d’exercices spécifiques. D’ailleurs, la connaissance de soi est exploitée différemment selon les niveaux. En clair, un processus exploratoire est suggéré aux élèves de la troisième secondaire et un processus décisionnel rejoint plutôt les élèves de la quatrième et cinquième secondaire.

Il ne faut pas oublier que l’Approche Orientante, l’orientation et le cours de PPO sont étroitement liés. De ce fait, plusieurs sorties, conférences et activités orientantes à l’intérieur de l’école sont organisé par l’équipe-noyau en AO et ce, pour l’ensemble des élèves de l’école. D’ailleurs, en participant au congrès de l’Approche Orientante, les enseignants ont l’opportunité d’aller chercher des outils et des activités qui permettent de développer et de faire progresser constamment le cours de PPO.

J’ai pu constater que le cours de PPO est dispensé différemment dans les écoles secondaires. La portion de tâche occupée par le PPO a un impact certain sur l’implication de l’enseignant et sur l’importance qu’il porte à la matière. Bien souvent, le cours de PPO est une « queue de tâches ». Malheureusement, cela fait en sorte que l’orientation n’est pas nécessairement considérée ou utilisée à sa juste valeur. De plus, le cours est trop souvent donné au meilleur des connaissances de l’enseignant (car ce n’est pas nécessairement sa matière principale).

Bref, le fait de travailler en étroite collaboration avec l’enseignant de PPO permet de bonifier la place de l’orientation scolaire dans l’école et aussi de faire valoir l’importance du cours de PPO auprès de la direction et des élèves.

Linda Diffli, conseillère d’orientation                                                                 école Louise-Trichet et école Robert-Gravel, commission scolaire de Montréal

Bonjour,

On ne peut pas parler de cours qui s’appelle Projet personnel d’orientation (PPO) sans parler d’orientation.  Par contre, la forme que cela prend en classe est différente que celle par exemple en individuel, avec un c.o. Je pense qu’en PPO on peut commencer à réfléchir à qui on est, découvrir les différentes professions et faire des liens entre les deux.

Compte tenu qu’il n’y a pas de champ d’enseignement relié à PPO, la compétence à donner le cours est variable selon chaque enseignant.  Je m’adapte donc à la demande. Je pense que le CO peut agir comme « consultant », apporter une expertise, des nuances, des visions différentes.

Pour ma part, je vais en classe animer différentes activités reliées à l’orientation, connaissance de soi, connaissance des professions, etc. Compte tenu que le cours est offert en 3e secondaire à mon école, ils sont encore loin de leur projet de vie. Je vise donc davantage à leur donner des outils, des pistes pour amorcer leur réflexion, de l’information.  J’accompagne l’enseignant sur les questionnements qu’il peut avoir, la séquence dans la planification des activités. J’organise également des sorties et j’invite certains conférenciers.

Nous pensons peut-être cette année instaurer un genre de portfolio qui suivra l’élève tout au long de son secondaire.