La Planification

Début novembre…l’automne se fait sentir: c’est le temps de la planification du projet ! 

Selon le programme Projet intégrateur,  le pilotage du projet constitue une autre composante importante de cette compétence (Réaliser un projet intégrateur). Les tâches requises doivent être soigneusement répertoriées et planifiées, et elles doivent être ensuite abordées avec méthode selon l’échéancier de réalisation prévu. Des traces de chacune des étapes de réalisation doivent être conservées tout au long du processus, ce qui devrait aider l’élève à surmonter ses difficultés et faciliter les ajustements en cours de route. Le pilotage se conclut par une présentation finale du projet et des principales étapes qui en ont rendu possible la réalisation.

DU CÔTÉ DE L’ÉLÈVE

À l’étape de la planification, l’élève doit :

 s’assurer d’avoir accès aux ressources requises disponibles (ressources matérielles, humaines, financières);

 anticiper les difficultés possibles;

 effectuer des recherches (documentaires ou autres) pour approfondir le sujet de son projet;

 déterminer les étapes, les tâches et l’échéancier de réalisation;

 valider régulièrement son choix de projet et le réajuster au besoin;

 partager avec les autres élèves l’évolution de son projet, car les rétroactions peuvent aider au bon déroulement de la réalisation;

 garder des traces tout au long de son cheminement;

 mettre sa planification à jour tout au long de la réalisation du projet.

DU CÔTÉ DE L’ENSEIGNANT

L’enseignant peut trouver difficile de soutenir les élèves dans la planification de leur projet. Voici des objectifs qu’il pourrait se fixer :

 Amener l’élève à se questionner sur les points suivants : temps de réalisation réaliste, tâches ou activités omises, ordre des tâches logique, ressources manquantes, disponibilité des ressources (financement, complexité, etc.).

 Amener l’élève à faire des liens avec les domaines généraux de formation, les compétences transversales et les compétences disciplinaires du programme (programme Projet intégrateur, schémas, p. 3).

 Conscientiser l’élève par rapport à l’importance de parler de son projet à sa famille, à ses amis, aux autres élèves, etc., pour avoir une opinion objective et compétente sur la planification du projet; organiser ensuite des périodes d’échanges supervisées entre les élèves sous différentes formes : tables rondes, petits groupes, etc.).

 Proposer aux élèves d’entrer en contact avec des personnes-ressources externes qui pourraient éventuellement agir en tant que consultants ou experts.

À cette étape complexe, le rôle de l’enseignant consiste à bien accompagner l’élève, à lui proposer des outils, à le guider et à le rassurer dans son cheminement.

LA CLASSE VIRTUELLE : UN OUTIL INDISPENSABLE

La création de classes virtuelles est un outil très pratique et convivial pour l’élève. Il s’agit aussi d’une façon simple pour l’enseignant de suivre à tout moment l’évolution de chaque projet en temps réel. Nous savons qu’il est important que les élèves soient maîtres de leur projet et qu’ils analysent leur démarche de façon précise. Comme enseignants, nous pouvons leur fournir des échéanciers pour les aider à s’assurer de l’efficacité de leur planification.

Voici quelques exemples de possibilités de son utilisation à l’étape de la planification :

 Lien direct avec les élèves et entre les élèves : consignes, suggestions, questions et réponses.

 Suivi et ajustement de la planification.

 Approbation de la planification.

 Possibilité d’échanges entre les élèves et l’enseignant.

 Possibilité de garder des traces pertinentes à l’intention de l’enseignant pour lui permettre d’exercer son jugement.

Vous voulez une classe virtuelle? J’aurai le plaisir de vous soutenir tout au long de l’année!

Catherine Jouglin, enseignante de Projet intégrateur et animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur, commission scolaire René-Lévesque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *