Archives pour la catégorie Enseignants

Enfin la réalisation!

Hé oui ! Nous voilà majoritairement arrivés à l’étape de la réalisation ! Les élèves sont fébriles à l’idée d’enfin débuter le tout ! Et nous aussi !

Afin de vous donner quelques idées, conseils et outils, j’ai publié sur YouTube la session d’information sur l’étape de la planification qui avait lieu hier matin. N’hésitez pas à la partager si vous connaissez des gens que ça pourrait intéresser ! Si vous désirez consulter les documents dont je parle, vous n’avez qu’à m’écrire à mon adresse courriel et je vous les ferai parvenir avec plaisir !

L’étape de la réalisation

Au plaisir d’échanger avec vous !

Colloque Approche Orientante

Bonjour tout le monde! Voici enfin la chance de vous inscrire à notre atelier « Un projet intégrateur orientant » lors du Colloque sur l’Approche Orientante! Venez nous voir en grand nombre! Une belle équipe dynamique composée de deux enseignantes d’expérience, d’un conseiller en orientation et d’une conseillère pédagogique qui vous saura vous montrer lors de l’atelier des outils et des pratiques gagnantes en lien avec Projet intégrateur tout en ayant un tangente entrepreneuriale! Au plaisir de vous rencontrer!!!!!   Voici le lien à suivre!

Catherine Jouglin, enseignante Projet intégrateur

prog_cao2018

Vanessa Clements, enseignante sensibilisation entrepreneuriat

Avant les fêtes!

Bonjour tout le monde! Un dernier petit sprint avant les fêtes! Comment ça se passe dans vos cours? À quelle étape vos élèves sont-ils rendus? J’aimerais beaucoup vous entendre! Dans mon cas, il y a quelques équipes qui sont aux balbutiements de leur réalisation!

Cependant,une bonne majorité estdans la planification et dans la recherche de ressources humaines et matérielles!  Ce n’est pas facile pour eux de se projeter à long terme, mais nous sommes là pour les guider!

Catherine Jouglin

En vous inscrivant à ce blogue, vous pourrez m’écrire pour me faire part de vos idées!  Je promets de vous partager le tout!

Au plaisir de vous lire et de partager!

Comment soutenir adéquatement les élèves durant les étapes de la planification et de la réalisation?

Lorsque j’ai enseigné le cours pour la première fois, je me souviens tellement à quel point l’impression de vide me déstabilisait.  Nous savons très bien qu’il n’y a pas de matériel disponible chez les maisons d’édition pour ce cours.  Mais avec le temps, j’ai réalisé qu’il serait presque impossible d’en créer un.  Tous les projets sont tellement différents, les capacités des jeunes différentes aussi, les objectifs, méthodes de travail, etc.

La meilleure façon que j’ai utilisée a été de laisser beaucoup de place aux jeunes dans toutes les étapes.  Faire preuve d’autonomie est essentiel de leur part.  Cependant, il y a certains barèmes, exigences qui peuvent leur être données dès le début afin de les soutenir.  Le but est de faire évoluer les jeunes durant l’année.  Pour cela, il peut être très intéressant de leur faire utiliser des références méthodologiques qui leur seront aussi utiles plus tard.  Il y a plusieurs oeuvres qui peuvent nous soutenir dans cette voie, comme « Le français au bureau ».  Cet ouvrage est très complet pour rédiger des lettres, des courriels, des bibliographies, des entrevues, des comptes-rendus, etc.

Ce qui est aussi très intéressant est de faire réaliser un journal de bord à chaque élève afin de voir l’avancement de son projet.  Quand l’enseignant le juge opportun, il peut être très intéressant de commenter ce journal afin de guider le jeune s’il le faut, car l’élève doit sentir qu’il est soutenu tout en étant quand même libre de prendre les grandes décisions.

Un autre façon de fonctionner est de demander aux élèves de faire une liste des ressources matérielles nécessaires.  Cela donne une bonne vision d’ensemble aux jeunes de ce qu’ils devront utiliser: sites internet précis, revus, périodiques, encyclopédies, blogues, etc.

Une ressource humaine est aussi tellement sécurisante pour les élèves et pour nous!  Il est possible de demander aux élèves de trouver une personne qui pourra leur servir de mentor, de guide, pour les conseiller si le besoin se fait sentir.  Il peut s’agir d’enseignants, de personnel de l’école, de professionnels de la communauté, de personnes de leur famille, d’artistes, d’anciens élèves qui ont fait des projets semblables et qui peuvent les conseiller, etc.  

Nous ne pouvons pas être super compétents dans tous les domaines touchés par les projets de nos élèves.  C’est impossible!  Il est donc vraiment important que les jeunes se réfèrent à leurs personnes-ressources et que, par la suite, ils nous informent des résultats par écrit!  Il m’est même déjà arrivé de communiquer moi-même avec quelques-unes de ces personnes pour avoir une idée de comment garder les jeunes visés dans la bonne voie!  

Catherine Jouglin

Si vous avez des questions, suggestions ou commentaires, n’hésitez surtout pas à m’écrire à mon adresse courriel ou encore sur ma page Facebook.  Au plaisir!

L’élève est-il tenu de concrétiser son projet à l’étape de la réalisation?

Question d’une enseignante…

Nous sommes encore au démarrage du PI et j’ai une question.

L’élève est-il tenu de concrétiser son projet à l’étape de la réalisation?C’est-à-dire, supposons qu’un élève décide d’écrire et faire un CD de ses compositions, est-il tenu d’écrire et créer son CD?

Ou, un élève qui veut créer une pièce de théâtre, doit-il l’écrire et la réaliser? Ou, un élève veut créer un mini robot, est-il tenu de le créer.

Est-ce que tout est sur papier sans réalisation concrète? Dans le programme international, la réalisation concrète est primordiale. Est-ce pareil pour le PI?

Catherine Jouglin

Oui, l’élève est tenu de concrétiser son projet.  Toutefois, c’est l’élève qui doit déterminer la finalité de son projet. Je m’explique.

Si l’élève détermine qu’il veut écrire et produire un CD, il doit absolument le faire.  Cependant, si des difficultés persistent et que le jeune n’arrive pas à la finalité attendue ça ne veut pas dire qu’il sera en échec.  Dans mon cas, je regarde ce qui a été fait tout au long de l’année, le journal de bord, et l’élève doit me faire un texte analytique afin de m’expliquer ce qui est arrivé et ensuite je prends la décision.

Un élève dont le projet est d’écrire une pièce de théâtre, si le produit final est l’écriture, il n’est pas du tout tenu de monter la pièce sur scène.  S’il veut créer un robot, il doit le faire, sinon le texte analytique.

La période du choix me donne souvent l’occasion de connaître un peu mes élèves et de les guider vers un projet complexe réaliste.  Mais je ne suis pas du tout dans un programme international.  Je crois que chaque enseignant peut mettre ses exigences, mais il faut garder en tête que si tout le projet a été monté (surtout en ce qui concerne les événements), mais qu’un imprévu ou encore des difficultés persistent, le jeune a quand même fait des apprentissages importants.

Cependant, si l’élève procrastine, ou encore ne fait vraiment pas ce qui était prévu dans sa planification ou encore dans la réalisation, il est évident que les traces d’évolution et d’évaluation seront insuffisantes.  Dans cette situation, il est possible que l’élève se retrouve en échec.  

Des élèves témoignent sur le choix de leur projet intégrateur…

Voici une session sur la plateforme Via qui traite de l’étape du choix avec quatre de mes élèves cette année.

Je crois que ça peut montrer différentes voies que les projets peuvent prendre.

Je tiens seulement à vous dire qu’il y a eu quelques petits problèmes avec le son, mais le contenu reste intéressant!

Au plaisir d’échanger ensemble à ce sujet si vous le désirez!

Catherine Jouglin
Catherine Jouglin, enseignante et animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur, commission scolaire René-Lévesque

La Planification

Début novembre…l’automne se fait sentir: c’est le temps de la planification du projet ! 

Selon le programme Projet intégrateur,  le pilotage du projet constitue une autre composante importante de cette compétence (Réaliser un projet intégrateur). Les tâches requises doivent être soigneusement répertoriées et planifiées, et elles doivent être ensuite abordées avec méthode selon l’échéancier de réalisation prévu. Des traces de chacune des étapes de réalisation doivent être conservées tout au long du processus, ce qui devrait aider l’élève à surmonter ses difficultés et faciliter les ajustements en cours de route. Le pilotage se conclut par une présentation finale du projet et des principales étapes qui en ont rendu possible la réalisation.

DU CÔTÉ DE L’ÉLÈVE

À l’étape de la planification, l’élève doit :

 s’assurer d’avoir accès aux ressources requises disponibles (ressources matérielles, humaines, financières);

 anticiper les difficultés possibles;

 effectuer des recherches (documentaires ou autres) pour approfondir le sujet de son projet;

 déterminer les étapes, les tâches et l’échéancier de réalisation;

 valider régulièrement son choix de projet et le réajuster au besoin;

 partager avec les autres élèves l’évolution de son projet, car les rétroactions peuvent aider au bon déroulement de la réalisation;

 garder des traces tout au long de son cheminement;

 mettre sa planification à jour tout au long de la réalisation du projet.

DU CÔTÉ DE L’ENSEIGNANT

L’enseignant peut trouver difficile de soutenir les élèves dans la planification de leur projet. Voici des objectifs qu’il pourrait se fixer :

 Amener l’élève à se questionner sur les points suivants : temps de réalisation réaliste, tâches ou activités omises, ordre des tâches logique, ressources manquantes, disponibilité des ressources (financement, complexité, etc.).

 Amener l’élève à faire des liens avec les domaines généraux de formation, les compétences transversales et les compétences disciplinaires du programme (programme Projet intégrateur, schémas, p. 3).

 Conscientiser l’élève par rapport à l’importance de parler de son projet à sa famille, à ses amis, aux autres élèves, etc., pour avoir une opinion objective et compétente sur la planification du projet; organiser ensuite des périodes d’échanges supervisées entre les élèves sous différentes formes : tables rondes, petits groupes, etc.).

 Proposer aux élèves d’entrer en contact avec des personnes-ressources externes qui pourraient éventuellement agir en tant que consultants ou experts.

À cette étape complexe, le rôle de l’enseignant consiste à bien accompagner l’élève, à lui proposer des outils, à le guider et à le rassurer dans son cheminement.

LA CLASSE VIRTUELLE : UN OUTIL INDISPENSABLE

La création de classes virtuelles est un outil très pratique et convivial pour l’élève. Il s’agit aussi d’une façon simple pour l’enseignant de suivre à tout moment l’évolution de chaque projet en temps réel. Nous savons qu’il est important que les élèves soient maîtres de leur projet et qu’ils analysent leur démarche de façon précise. Comme enseignants, nous pouvons leur fournir des échéanciers pour les aider à s’assurer de l’efficacité de leur planification.

Voici quelques exemples de possibilités de son utilisation à l’étape de la planification :

 Lien direct avec les élèves et entre les élèves : consignes, suggestions, questions et réponses.

 Suivi et ajustement de la planification.

 Approbation de la planification.

 Possibilité d’échanges entre les élèves et l’enseignant.

 Possibilité de garder des traces pertinentes à l’intention de l’enseignant pour lui permettre d’exercer son jugement.

Vous voulez une classe virtuelle? J’aurai le plaisir de vous soutenir tout au long de l’année!

Catherine Jouglin, enseignante de Projet intégrateur et animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur, commission scolaire René-Lévesque

Besoin d’accompagnement en PI ?

Voici quelques vidéos pour vous soutenir dans votre enseignement du PI et pour vous donner des idées de ce à quoi ressemble un projet intégrateur.

Et une vidéo de l’animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur qui offre ses services pour vous accompagner durant cette présente année scolaire afin de vous outiller sur le plan pédagogique, dans l’enseignement de ce programme et dans le développement des compétences des élèves liées à la mise en oeuvre de leur projet.

Planifier son projet intégrateur

Bientôt la fin du mois d’octobre, c’est donc le temps de planifier son projet intégrateur !

Le 30 octobre de 13h30 à 14 h, je vous offre un soutien personnalisé en vous invitant à une rencontre dinformation sur l’étape de la planification.
Je répondrai aux questions des personnes présentes relatives à l’enseignement du Projet intégrateur, aux méthodes, aux activités, etc. Voici le lien pour vous inscrire.
Afin de rejoindre les personnes qui ne pourront pas assister à la session d’information virtuelle du 30 octobre 2017 sur la plateforme Via, le Service national du RÉCIT du Projet intégrateur enregistra cette discussion afin que vous puissiez la visionner sur la chaîne YouTube du Projet intégrateur

 

Catherine Jouglin
Catherine Jouglin, enseignante
Animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur
Page Facebook 
catherine.jouglin@csrl.net

 

Colloque sur l’approche orientante 2018

Programme officiel

Le programme officiel sera disponible sur le site Web aqisep.qc.ca dès le début du mois de décembre. Vous pourrez vous inscrire avec le formulaire et faire vos choix d’ateliers.

Soyez des nôtres!

Dépliant promotionnel 2018

Le dépliant promotionnel du Colloque sur l’approche orientante est disponible sur ce lien. C’est avec celui-ci que vous pouvez faire vos demandes de libération.

Un atelier à ne pas manquer ! Mercredi 21 mars de 10 h 30 à 12 h

Un projet intégrateur orientant!

Les projets intégrateurs, personnels et professionnels sont souvent reliés. Ils permettent à l’élève de mieux se connaître, de se projeter dans l’avenir et de maintenir leur motivation.

Des outils pédagogiques et numériques (classes virtuelles, blogue, Facebook) vous seront présentés pour accompagner les élèves en démarche de projet intégrateur à travers les quatre étapes qui le constituent: le choix, la planification, la réalisation, la présentation.

Venez également découvrir:

  • Comment un projet intégrateur permet à l’élève de développer son esprit d’entreprendre et d’exprimer ses qualités entrepreneuriales.
  • Quelle est la place de l’orientation et le rôle du conseiller d’orientation en soutien aux élèves.
  • Les contenus en orientation scolaire et professionnelle.

Par Catherine Jouglin, enseignante et animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur (francophone), commission scolaire René-Lévesque

Vanessa Clements, enseignante et animatrice du Service national du RÉCIT du Projet intégrateur (anglophone), commission scolaire René-Lévesque,

Carl Drouin, conseillers d’orientation, commission scolaire des Bois-Francs

Manon Barrette, responsable de programmes, ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (en prêt de Service de la commission scolaire de Montréal).